Aller directement au contenu

Bonduelle va alléger ses emballages

Composition, poids, empreinte environnementale … la volonté de Bonduelle est de s’intégrer pleinement dans une économie de plus en plus circulaire. C’est donc logiquement que ses conditionnements sont au cœur de sa démarche RSE. Avec l’ambition d’atteindre d’ici 2025, 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables. En 2018-19, Bonduelle a acheté à ses fournisseurs à travers le monde …

Bonduelle va alléger ses emballages
Le premier objectif pour Bonduelle consiste à réduire le poids et l’épaisseur des emballages. La démarche concernera chacune des références.

Composition, poids, empreinte environnementale … la volonté de Bonduelle est de s’intégrer pleinement dans une économie de plus en plus circulaire. C’est donc logiquement que ses conditionnements sont au cœur de sa démarche RSE. Avec l’ambition d’atteindre d’ici 2025, 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables.
En 2018-19, Bonduelle a acheté à ses fournisseurs à travers le monde près de 182.000 tonnes de matériaux d’emballage.
Ces emballages contribuent à la production de gaz à effet de serre (14% de nos émissions totales), de par leur fabrication et leur transport vers ses sites industriels.
Porté par son engagement dans la certification B Corp, Bonduelle a amplifié et accéléré sa démarche emballage. Celle-ci s’articule désormais autour d’un programme d’actions visant trois axes de progrès: réduire à leur minimum les quantités de matériaux utilisés pour les emballages ; choisir des matériaux recyclés et respectueux de l’environnement ; atteindre d’ici 2025, 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables.
Le premier objectif consiste à réduire le poids et l’épaisseur des emballages. La démarche concernera chacune des références. Moins de surface sur certains sachets, des parois plus fines pour les conserves, des cartons calculés au minimum.
Bonduelle continuera de réduire les packagings des produits, mais aussi les emballages qui servent à les transporter. L’objectif de réduction des quantités de métal déployées par exemple, a été atteint en 2019 et permet d’ économiser 1 500 tonnes de métal sur trois ans à périmètre constant.

L’écoconception des emballages en polyéthylène

Le deuxième objectif vise à opter pour des matériaux d’emballage recyclés et respectueux de l’environnement.En 2018-2019, les matériaux recyclés composaient déjà 50,2 % de l’ensemble de ses conditionnements en Europe.
Pour consolider cette approche, Bonduelle étudie l’opportunité de substituer ses matériaux d’emballages d’origine fossiles vierges par des matériaux d’origine renouvelables tels que du carton ou des plastiques d’origine végétale.
La substitution des films souples multicouches non recyclables est aussi actuellement à l’étude, notamment pour la gamme surgelée.
L’écoconception des emballages en polyéthylène (PET) est un axe de progrès privilégié. Cela concerne les gammes traiteur, avec l’augmentation de la teneur en rPet (PET recyclé) et l’élimination des couvercles plastiques non indispensables. Pour certains emballages, la part de rPet a été accrue, de 12 % à 50%. Des efforts qui ont permis d’économiser près de 32 tonnes de plastique sur un an.
Le troisième objectif consiste à atteindre 100% d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables en 2025.
L’ambition de Bonduelle est de réaliser l’objectif de 100 % d’emballages conçus pour être recyclables ou réutilisables d’ici 2025.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend