Aller directement au contenu

3A, la stratégie de Thierry Lanuque dévoilée.

Le nouveau président du groupe coopératif 3A Coop, Thierry Lanuque, élu lors de l’assemblée générale du 7 avril dernier, a deux objectifs : améliorer la rentabilité du groupe et assurer la pérennité de l’outil de production ainsi que des exploitations laitières.

Le nouveau président du groupe coopératif 3A Coop, Thierry Lanuque, élu lors de l’assemblée générale du 7 avril dernier, a deux objectifs : améliorer la rentabilité du groupe et assurer la pérennité de l’outil de production ainsi que des exploitations laitières. Ainsi, Thierry Lanuque entend notamment « atteindre un résultat à deux chiffres d’ici à deux années, proche des dix millions d’euros, pour rémunérer au mieux les producteurs de lait et pérenniser l’emploi sur la région ».

Effectivement, avec ses 2 250 producteurs laitiers et ses 2 100 salariés, 3A Coop est la première entreprise agroalimentaire de la région Midi-Pyrénées. Depuis 2006, la coopérative a tiré un trait sur un certain nombre d’activités non stratégiques (les Eaux d’Alet par exemple, ou encore les glaces de Boncolac plus récemment) et a renoué avec la rentabilité, même si celle-ci reste encore fragile.

Avec Henri-Jacques Buchet, le directeur général, la direction de 3A semble disposer d’une réelle vision stratégique basée sur des acquisitions pour les filiales fromages (Fromageries Occitanes) et surgelés (Maison Boncolac). Outre sa casquette de producteur de lait à Lahosse (dans les Landes), Thierry Lanuque est également président de Cilaisud (interprofession laitière régionale), membre du bureau de la FNCL (Fédération nationale des coopératives laitières) et administrateur du Cniel (Centre national de l’économie laitière).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend