Aller directement au contenu

Trace One : «Notre objectif est de mettre la technologie à disposition de tous les acteurs de l’agroalimentaire»

Trace One a pour ambition de connecter les distributeurs et les fournisseurs afin d’accélérer l’innovation des produits à Marque De Distributeur (MDD) et favoriser ainsi la confiance du consommateur.  Depuis 2001, date de sa création, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et de moderniser ses services, logiciels et applications dans ce sens. En 2016, nommé directeur général de Trace One, Christophe …

Trace One : «Notre objectif est de mettre la technologie à disposition de tous les acteurs de l’agroalimentaire»
« Cette marketplace est issue d’une forte demande des industriels et des distributeurs qui souhaitent faciliter les relations inter-multicanal et de la nécessité d’être plus précis dans l’innovation à partir d’un outil digital » explique Christophe Vanackère, directeur général de Trace One.

Trace One a pour ambition de connecter les distributeurs et les fournisseurs afin d’accélérer l’innovation des produits à Marque De Distributeur (MDD) et favoriser ainsi la confiance du consommateur. 

Depuis 2001, date de sa création, l’entreprise n’a cessé d’évoluer et de moderniser ses services, logiciels et applications dans ce sens. En 2016, nommé directeur général de Trace One, Christophe Vanackère poursuit le travail initial, misant sur l’investissement, l’innovation et la technologie. C’est ainsi qu’est née, il y a un an, la plateforme Trace One Network. Révolutionnaire car unique en son genre, elle permet de connecter fournisseurs et distributeurs partout dans le monde grâce à sa marketplace. Plus récemment, c’est un module de Business Intelligence gratuit, adressé aux industriels qui vient d’être mis en ligne. 

Afin d’en savoir davantage sur ces services innovants à destination des professionnels de l’agroalimentaire, Agromédia s’est entretenu avec Christophe Vanackère, le DG de Trace One. 

Propos recueillis par Nathalie Delmas

Peut-on dire que Trace One a été précurseur il y a vingt ans, en faisant le pari que Marque De Distributeur deviendrait un levier de croissance? 

Christophe Vanackère : Dès le départ, l’objectif et enjeu initial de Trace One a été effectivement de se dire que la Marque De Distributeur était un levier de croissance pour la distribution mais aussi un levier de productivité et de multi-productivité pour les industriels. 

A cette époque, les entreprises souhaitaient valoriser leurs marques face aux marques nationales qui avaient une suprématie importante. Il y a 20 ans, la Marque De Distributeur était plutôt synonyme de commodité, de produits basiques. On peut dire que grâce à Trace One et la technologie mise en place, la MDD a évolué vers du premium, pour aujourd’hui égaler, voire concurrencer, les marques nationales dans l’innovation, dans la qualité, dans le rapport qualité/prix aussi. 

Comment cette évolution s’est faite concrètement pour Trace One? 

C.V. : Notre objectif a toujours été de faire de la mise en relation, via des plateformes, en mode souscription, à disposition des distributeurs et des fournisseurs afin qu’ils puissent mieux communiquer et travailler ensemble sur un réseau sécurisé. L’idée étant de partir d’un produit basique et de le faire évoluer suivant la demande des consommateurs. 

Ces trois dernières années, nous avons beaucoup investi afin de moderniser et standardiser notre produit. Nous avons continué à travailler sur la valeur ajoutée de l’entreprise Trace One, qui est l’expertise métier, puisque cela fait maintenant une vingtaine d’années que nous sommes focalisés sur la marque distributeur dans l’alimentaire, mais aussi le non alimentaire, la cosmétique, le bien-être et l’animal. Nous nous sommes aussi orientés vers l’exploitation des données, la création de tableaux de bord grâce à une BI intégrée, la RSE (responsabilité sociétale des entreprises) et la gestion des emballages avec un module spécifique très demandé actuellement.

Trace One possède des filiales aux Etats-Unis, en Angleterre, en France et plus récemment en Allemagne. Aujourd’hui, nous avons un réseau de 20 000 entreprises qui sont maintenant connectées sur la nouvelle plateforme lancée il y a un peu plus d’une année, qui s’appelle Trace One Network. 

Que permet cette nouvelle plateforme Trace One Network? 

C.V. : Trace One Network permet aux industriels, distributeurs et fournisseurs, de se faire connaître, de communiquer, de se rencontrer et d’utiliser tous les outils à disposition. 

Trace One Network permet aux entreprises de se tenir au courant des tendances, de poster des informations relatives à l’industrie mais aussi découvrir de nouveaux partenaires dans l’écosystème et ainsi développer son business.

Cette plateforme collaborative fait aussi office de page d’accueil des outils et permet d’avoir accès à toutes les applications proposées par Trace One, à savoir tous les logiciels classiques ainsi qu’une nouvelle application lancée il y a 6 mois : la marketplace. 

A qui s’adresse cette marketplace et comment fonctionne-t-elle? 

C.V. : Cette marketplace est issue d’une forte demande des industriels et des distributeurs qui souhaitent faciliter les relations inter-multicanal et de la nécessité d’être plus précis dans l’innovation à partir d’un outil digital. Aujourd’hui, toute l’industrie recherche à innover. Le reste est une question de mise en relation entre le distributeur et le fournisseur. 

Cette place de marché est donc ouverte aux MDD, aux utilisateurs Trace One mais aussi aux non-utilisateurs Trace One et aux marques Nationales. Et c’est gratuit. 

Concrètement, le client se connecte sur la marketplace gratuitement en renseignant son profil et accède au réseau complet de Trace One. L’industriel peut poster ses produits sur la plateforme et le distributeur peut lancer des appels d’offres ciblés, faire des demandes de produits très précis grâce à des filtres métiers très évolués.

On peut ainsi profiter des avantages de nombreuses fonctions gratuites de la marketplace et, s’il le souhaite, en fonction de ses besoins, il peut également accéder à des modules complémentaires et offrant de nombreuses fonctionnalités, qui seront alors payants. C’est aussi l’ambition de Trace One, celle de mettre de la technologie à la disposition de tous, des tous petits comme des très grands. 

Ainsi, les petits producteurs qui fabriquent du fromage ou des gâteaux en région et qui n’ont pas forcément les moyens de s’acheter de la plateforme technologique, peuvent gratuitement sur la vitrine virtuelle, déposer leurs produits, les mettre à disposition, faire un descriptif, déposer leur certification etc. Nous avons ainsi vu des petits fournisseurs travailler avec des distributeurs en France et aussi à l’étranger. 

Le client peut également faire de la création de produits, faire une recherche selon certains critères, faire une demande de produits sur la base et attendre le retour, puis demander des échantillons, des prix… Le client peut aussi acheter des services pour lancer des appels d’offres, obtenir des tableaux de bords, faire des enquêtes sur les clients ou sur les produits. Et bien évidement, il peut acheter également des applications de PLM, des cahiers des charges, spécifications, des modules d’emballage, des modules de BI (Business Intelligence) etc. 

Comment cette marketplace évolue-t-elle depuis son lancement?

C.V. : Notre marketplace grandit de jour en jour avec de nombreux utilisateurs clients de Trace One et non clients de Trace One mais aussi des marques nationales puisque la marketplace leur est ouverte. C’est un peu une nouveauté chez nous. Nous avons des fabricants qui travaillent chez nous aussi pour de la MDD. Nous avons souhaité ouvrir cette marketplace à tous ces gens-là et à tous les fournisseurs de matières premières. 

Sur cette marketplace, quelles sont les demandes ou les offres les plus fréquentes?

C.V. : Notre plateforme garantit aux industriels des données fiables et vérifiées. Aujourd’hui, nous le savons, les consommateurs regardent l’origine du produit. Des grandes enseignes retirent des produits de marques nationales pour les remplacer par des MDD parce que capables de garantir ce qu’il y a dedans. 

On constate donc des requêtes ou critères récurrents tels que la composition du produit, la présence ou non d’ingrédients controversés, l’origine, le manger sain, le bio, le côté régional, l’emballage, les produits de saison… 

De la BI en mode gratuit pour tous les utilisateurs de Trace One

Trace One vient également de lancer tout récemment et gratuitement un module de Business Intelligence destiné aux industriels. Que va-t-il permettre? 

C.V. : Ce dernier module gratuit de BI, lancé la semaine dernière, destiné à 100% aux industriels, va leur permettre de mieux exploiter leurs données et obtenir des tableaux de bords à partir de données en temps réel. 

L’offre gratuite que l’on a mise en ligne permettra ainsi à tous les fournisseurs, les plus petits comme les plus grands de bénéficier d’un outil de Business Intelligence et de tableaux de bord standards qui vont permettre de faire des requêtes, des indicateurs ou encore des statistiques pour piloter leurs projets à partir de leurs données historiques. Ces services ont été définis par des fournisseurs sur la question : Quelles sont les informations clés dont vous avez besoin quotidiennement ? Nous avons défini ces tableaux de bords de manière très intuitive. Un petit tutoriel en ligne simple est proposé afin de faciliter le lancement qui permet de se déplacer dans le tableau de bord. 

C’est un événement important car aujourd’hui la donnée donne la valeur des entreprises. Tous les jours les industriels nous demandent des tableaux de bords en temps réel, des extractions particulières, des statistiques. Et là, ils deviennent autonomes et c’est gratuit !

Pour des statistiques particulières ou des tableaux de bord plus ciblés ou personnalisés, nous devrions proposer à termes, un module payant à la demande. 

Quels sont aujourd’hui vos concurrents et qu’est-ce qui vous caractérise d’eux ?

C.V. : Il existe des plateformes un peu similaires à la nôtre qui se basent essentiellement sur l’étiquette. Là où nous sommes uniques, c’est que l’on va au-delà de l’étiquette. Sur Trace One, il est ainsi possible de faire une recherche à partir de critères jusque dans les matières premières. Le cas échéant, je peux aussi cliquer sur la fiche de spécifications et avoir accès à tous les renseignements en profondeur du produit. 

Sur Trace One Network, nous sommes dans le BtoB, entre professionnels et nous rentrons dans le détail. A ceux qui disent « on n’a pas besoin du détail, la mise en relation suffit », certes cela fait 10 à 15% du travail, mais après il faut entrer en contact avec le fournisseur et lui poser toutes les questions. Nous, nous proposons déjà les réponses !

Donc l’intérêt et la différence avec les autres plateformes, est que nous avons un PLM intégré (spécification, gestion des projets, gestion des recettes, des ingrédients, de l’emballage…), ainsi qu’un glossaire en sept langues. Ce qui permet d’évoluer à l’international avec des données cohérentes. Si les données ne sont pas propres et standardisées, on ne peut pas faire de tri et statistiques, puisque par défaut le moteur de recherche ne va reconnaître que ce qui est écrit de la même façon. C’est pourquoi la fiabilité des données est très importante de notre côté, ce qui n’est pas le cas de tout le monde. Nos données viennent des industriels et des fournisseurs, elles viennent de la source de nos distributeurs. Et cela permet aux fournisseurs de travailler pour plusieurs distributeurs de façon optimum. Nous sommes d’ailleurs leader sur la partie PLM pour la Marque Distributeur. Elle représente aujourd’hui en France plus de 35% du chiffre d’affaires de la grande distribution. 

Pour rejoindre gratuitement Trace One Network et sa plateforme marketplace, cliquez ICI

Pour en savoir davantage sur l’entreprise Trace One et ses services : Traceone.com  

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend