Aller directement au contenu

5ème édition du mois de l’origine et de la qualité

Du 1er au 31 octobre, les magasins de la distribution, de nombreux restaurants vont faire la promotion des produits sous signes officiels de la qualité et de l’origine.

Du 1er au 31 octobre, les magasins de la distribution, de nombreux restaurants vont faire la promotion des produits sous signes officiels de la qualité et de l’origine. De grandes enseignes participent à cette opération à travers toute la France et ouvrent leur porte pour mieux informer les consommateurs sur les enjeux de tous ces produits garantis par l’État ou par l’Union européenne.
Partie intégrante du Programme National pour l’alimentation (ou la politique publique de l’alimentation pilotée par le ministère), la 5ème édition du Mois de l’origine et de la qualité permet de valoriser les signes officiels de qualité et d’origine qui garantissent la qualité de notre patrimoine gastronomique et agricole et dont l’Institut national de l’origine et de la qualité a la responsabilité.

 

 

Cet événement organisé par le ministère de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt et l’Institut national de l’origine et de la qualité, réalisé en partenariat avec la Fédération des entreprises du Commerce et de la Distribution, Groupe FLO* et un représentant de l’e-commerce, « laruchequiditoui.fr », qui relaie l’information sur son site. Différentes initiatives en région, initiées dans des circuits de commercialisation tels que les salons ou les foires, s’ajouteront à ce dispositif d’information.

 

Un concours est organisé dans les magasins de la grande distribution, en partenariat avec Fédérations des Entreprises du Commerce et de la Distribution pour récompenser les meilleures animations. Dans chaque région ou regroupement de région est constitué un jury qui désigne un lauréat. A la fin du processus, un jury national vote pour élire l’un d’entre eux. En point d’orgue de cet événement, une remise des prix aura lieu au mois de décembre en présence des ministres.
Pendant toute la durée de l’événement, le site internet du ministère vous informera. Vous retrouverez l’ensemble des informations à l’adresse : http://alimentation.gouv.fr/moq-origine-qualite-produits

 


 
En France, plus de 1000 produits sont concernés par une AOC/AOP, une IGP, un label rouge ou l’agriculture biologique. Des projets de STG sont par ailleurs à l’étude.
Une exploitation agricole sur quatre est inscrite dans ces démarches qui ont généré un chiffre d’affaires (1) de près de 19 milliards d’euros hors taxe en 2011. Toutes les régions de France sont concernées par ces produits qui participent au dynamisme de l’économie régionale et concourent à la renommée de notre patrimoine alimentaire à l’étranger. C’est le cas des exportations de vins AOP et IGP qui s’élevaient à 6,5 milliards d’euros en 2011 (2).
Le dispositif des signes officiels de l’origine et de la qualité permet en outre de maintenir un tissu économique en milieu rural, en fixant les activités dans les bassins de production historique. Les produits d’origine ne peuvent pas être délocalisés, puisqu’ils sont élaborés dans une zone géographique bien déterminée pouvant parfois compter seulement quelques communes.

On dénombre aujourd’hui :
328 AOC/AOP pour les vins, cidres et eaux-de-vie, dont 307
AOC/AOP viticoles
75 IGP viticoles
51 AOC laitières
45 AOC agroalimentaires
107 IGP agroalimentaires

Plus de 400 labels rouges 

Quelques produits reconnus depuis décembre 2011 :
AOP Figue de Solliès (JOUE du 22/12/2011)
IGP Melon de Guadeloupe (JOUE 03/03/2012)
AOP Béa du Roussillon (JOUE 15/03/2012)
IGP Sel de Guérande (JOUE 20/03/2012)
AOC Beurre de Bresse (JORF 10/05/2012)
AOC Crème de Bresse (JORF 28/06/2012)
Label rouge Cassoulet (JORF 21/08/2012)

La France au 2ème rang des pays de l’Union Européenne pour les produits agroalimentaires sous AOP et IGP
Avec 191 produits agroalimentaires en AOP et IGP, la France est le 2ème pays de l’Union Européenne à compter le plus de produits agroalimentaires sous signes de qualité et d’origine. Elle se place derrière l’Italie qui dénombre 244 produits agroalimentaires en AOP et IGP et 2 STG et devant l’Espagne avec 154 AOP et IGP et 3 STG.

Évolution d’étiquetage entre AOC et AOP : depuis le 1er janvier 2012, les produits agroalimentaires enregistrés en AOP doivent uniquement faire référence à la mention européenne « appellation d’origine protégée » sur leur emballage. L’utilisation de la mention « appellation d’origine contrôlée » est autorisée pour les produits agroalimentaires bénéficiant d’une AOC, et ce jusqu’à leur enregistrement en AOP.

Le ministère attache beaucoup d’importance à ces signes officiels qui sont autant de garanties pour les consommateurs de plus en plus sensibles à la qualité de leur alimentation. Ils sont l’expression de la diversité de terroirs que nous voulons continuer à protéger et à valoriser.

Source : agro-media.fr avec agriculture.gouv.fr

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend