Aller directement au contenu

8 milliards d’euros d’excédent commercial.

L’Agreste vient de publier un rapport sur les échanges commerciaux agroalimentaires français. En 2010, l’excédent alimentaire a atteint 8 milliards d’euros, en progression de 2,7 milliards par rapport à 2009. Les exportations ont ainsi connu une croissance, poussée par la hausse des prix.

L’Agreste vient de publier un rapport sur les échanges commerciaux agroalimentaires français. En 2010, l’excédent alimentaire a atteint 8 milliards d’euros, en progression de 2,7 milliards par rapport à 2009. Les exportations ont ainsi connu une croissance, poussée par la hausse des prix.

En Union européenne (UE), où sont présents les principaux débouchés, l’excédent est de 4,6 milliards d’euros (+0,3 milliard). Les ventes ont particulièrement progressé en produits laitiers (+10%), vins et alcool (+5%), blé tendre et maïs (+5%), produits alimentaires divers (+5%), ainsi qu’en animaux et viandes (+3%). Les ventes aux pays tiers, en dehors de l’UE, ont fortement contribué à la progression de l’excédent commercial. Alors qu’entre 2005 et 2009, seuls 20% en moyenne de l’excédent étaient liés aux pays tiers, leur poids a atteint 40% en 2010 (3,4 milliards d’euros). Les principaux produits vendus hors UE étaient le blé (+55%), le vin et l’alcool (+31%), les produits laitiers (+28%) et les produits alimentaires divers (+18%).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend