Aller directement au contenu

Accusé de s’enrichir en licenciant, le patron d’Auchan s’invite chez les jeunes communistes du Nord

Gérard Mulliez n’aime pas finir sur une affiche qui le taxe de profiteur. C’est chez jeunes communistes du Nord que le patron historique d’Auchan est venu débattre des licenciements de son groupe.

Accusé de s’enrichir en licenciant, le patron d’Auchan s’invite chez les jeunes communistes du Nord
Il y a des visites qui restent dans les annales : celle du PDG d’Auchan chez les jeunes communistes par exemple, pour les réprimander sur une affiche est assez savoureuse.

Visite inattendue samedi 21 février au local départemental des jeunes communistes Lillois. Les jeunes militants débattaient tranquillement lorsqu’un homme âgé a fait irruption pour les gronder. Cet homme ? Gérard Mulliez, patron historique d’Auchan, accusé par les jeunes communistes de licencier alors qu’il s’enrichit « grassement ». Pourtant, ce sont bien 300 postes qui vont être supprimés.

Les jeunes communistes lillois se souviendront de ce conseil départemental. Samedi 21février, un invité surprise est venu les sermonner jusque dans leur local de la rue d’Artois à Lille. L’invité ? Gérard Mulliez, patron des magasins Auchan, vexé par une affiche du PCF qui dénonce l’augmentation des dividendes des actionnaires du groupe alors même qu’ont lieu des vagues de licenciements.

Le licenciement annoncé de 300 personnes

« Gérard Mulliez est venu nous rendre visite, pour se plaindre de l’affiche du PCF Nord dénonçant l’augmentation des dividendes de ses actionnaires alors que son groupe licencie à tour de bras. Il est ensuite tout naturellement repartit avec sa femme dans son énorme Range Rover » s’amusent les jeunes communistes sur leur page Facebook.

« Ils empochent, nous produisons, justice fiscale ! », clame l’affiche de la discorde. Le groupe va, en effet, supprimer 300 postes dans les trois prochaines années, tout en touchant 120 millions d’euros au titre du crédit d’impôt compétitivité emploi (CICE), voilà la source du conflit.

« A votre âge j’avais déjà ouvert mes premiers magasins ! »

D’après les témoins de l’échange, Gérard Mulliez aurait alors fait la leçon aux jeunes militants, leur expliquant qu’il créait des emplois avec ses magasins et qu’à leur âge, il avait déjà ouvert ses premiers supermarchés. Bien que des photos prouvent sa présence, de façon irréfutable, dans ce local des jeunes communistes, Gérard Mulliez et son entourage se refusent à tout commentaire. Il faut dire que la situation est plutôt inédite.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend