Aller directement au contenu

Agrial et Eurial annulent leur mariage

Agrial et Eurial devaient unir leurs forces pour mieux faire face à la fin des quotas laitiers, il n'en sera finalement rien.

Agrial et Eurial annulent leur mariage
Cet investissement constitue une étape supplémentaire dans la construction d’un acteur laitier coopératif de premier plan, pour assurer une meilleure valorisation du lait de ses adhérents.

Agrial et Eurial ont annoncé qu’ils ne fusionneraient pas. Alors que ce mariage était annoncé comme donnant naissance à un géant des coopératives laitières, il semblerait qu’un désaccord au sujet de la gouvernance ait tué processus de fusion dans l’oeuf.

Ensemble, ils devaient produire jusqu’à 2 millions de litres de lait, ils auraient pu devenir la deuxième plus grosse coopérative laitière du pays et sur l’autel… ils se sont dit non. « Ils » ? Agrial et Eurial. En prévision de la fin des quotas laitiers, entrée en vigueur le 1er avril 2015, les deux monstres du lait devaient unir leur force pour affronter cette épreuve qui laisse toujours craindre la surcapacité.

Une pause « sans délai » des négociations


Si « officiellement » les deux acteurs du lait affirment qu’ils ne s’agit que d’une pause dans les négociations, aucune date de « reprise » n’a été annoncée et en coulisses, il se murmure que ce soir un problème au sujet de la gouvernance de la coopérative qui ait mis fin à l’idylle entre Agrial et Eurial. Affaire à suivre même si la rupture semble être consommée.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend