Aller directement au contenu

Agroalimentaire : FranceAgriMer analyse les échanges franco-britanniques après le Brexit

Dans le contexte du Brexit, FranceAgriMer a analysé les principales caractéristiques des échanges entre la France et le Royaume-Uni.

Agroalimentaire : FranceAgriMer analyse les échanges franco-britanniques après le Brexit
Dans le contexte du Brexit, FranceAgriMer a analysé les principales caractéristiques des échanges entre la France et le Royaume-Uni.

Le solde de nos échanges agroalimentaires avec le Royaume-Uni (globalement stables depuis 10 ans) est structurellement excédentaire (3 milliards d’euros en 2015).

De la stabilité dans l’ensemble

Le premier poste d’exportation est constitué par les boissons alcoolisées – les exportations de vins représentant environ 1,2 Mds€ – suivi des produits laitiers et particulièrement des fromages, puis des préparations à bases de céréales (biscuits, pains spéciaux, etc.). En moyenne pour les produits agricoles et alimentaires, le Royaume-Uni représente environ 10 % de nos exportations. Le solde reste déficitaire sur les produits de la mer et les viandes et abats (avec notamment les viandes ovines).

Les principales caractéristiques des échanges français avec le Royaume-Uni sont indiquées dans cette étude : le vin et les alcools, les produits laitiers, les produits de la mer, les céréales et les fruits. Des fiches sectorielles s’attachent d’une part à décrire le marché du Royaume-Uni pour le secteur concerné et, d’autre part, à préciser l’évolution des échanges avec la France, en mettant en lumière les points saillants.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend