Aller directement au contenu

Agroalimentaire : l’excédent commercial recule

L'excédent des échanges agroalimentaires a connu une nouvelle baisse d’environ 300 millions d'euros en juin comparé à l'an dernier, pénalisé par la baisse des prix et des volumes de céréales et de fruits.

Agroalimentaire : l’excédent commercial recule
Sur les six premiers mois de l’année 2014, l’excédent agricole atteint 4,3 milliards d’euros, en baisse de 1,5 milliard.

La balance commerciale du secteur agroalimentaire a accusé une nouvelle baisse sur les six derniers mois. Minée par la baisse des prix et des volumes de céréales et de fruits, elle a chuté de 300 millions d’euros environ comparé au mois de juin l’an dernier.

Les échanges agroalimentaires avec l’UE chutent

L’excédent français a atteint 441 millions en juin cette année, contre 736 millions en juin 2013, ce qui équivaut à une baisse de 40 %. Les ventes vers l’Union européenne ont particulièrement reculé : de 266 millions selon l’Agreste. Il est ainsi passe de 334 millions l’an passé à 68 millions en 2014.

Avec les pays tiers, l’excédent est cependant resté stable, à 373 contre 402 millions. Les échanges ont été particulièrement dynamiques avec l’Algérie, notamment pour le blé. En revanche les exportations de céréales vers l’UE ont baissé de 138 millions sur le mois sous l’effet de la baisse des prix des céréales et des volumes, souligne l’Agreste.

Un excédent agricole de 4.3 milliards

Les volumes et les prix des exportations de fruits ont également régressé de 20 millions d’euros, ceux des vins baissent de 26 millions et celles de sucre de 39 millions d’euros.

Sur les six premiers mois de l’année 2014, l’excédent agricole atteint 4,3 milliards d’euros, en baisse de 1,5 milliard.
« Les exportations diminuent sur la plupart des produits » dont les produits agricoles bruts (en baisse de 1,2 milliard) rappelle Agreste.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend