Aller directement au contenu

Alors que la sécheresse gagne du terrain, la FNSEA monte au créneau.

La sécheresse touche à présent cinquante départements français. Selon Xavier Beulin, le président de la FNSEA, «  la situation aujourd’hui est encore plus grave [qu’en 1976] et se rapproche de celle de 1949, une année restée dans les annales ». Bien que les éleveurs soient les principales victimes de cette pénurie d’eau,

La sécheresse touche à présent cinquante départements français. Selon Xavier Beulin, le président de la FNSEA, «  la situation aujourd’hui est encore plus grave [qu’en 1976] et se rapproche de celle de 1949, une année restée dans les annales ». Bien que les éleveurs soient les principales victimes de cette pénurie d’eau, les grandes cultures accusent également une baisse de rendement de 25% selon M. Beulin. La FNSEA appelle à une mobilisation générale de tous les acteurs agricoles pour palier cette situation. Le manque de transport pour les fourrages est un souci, et le président du syndicat a annoncé avoir contacté Guillaume Pepy, dirigeant de la SNCF, pour régler « ce problème de logistique ». Les banques vont également être incitées à organiser un préfinancement à taux zéro de la PMTVA dont le versement anticipé a été obtenu auprès de Bruxelles. Le préfinancement a été estimé à 710 millions d’euros. Le syndicat a évalué à 19 000 € le surcoût net d’aliments et de paille pour une exploitation de type bovins à viande de l’Aveyron, ce qui équivaut à 270 €/UGB environ. Xavier Beulin propose également de mettre à profit les 6 millions de tonnes de co-produits issus de l’industrie des biocarburants (tourteaux, drêches et pulpes) pour les fournir aux éleveurs. Le 31 mai 2011 se tiendra un conseil de l’agriculture française « spécial sécheresse » qui réunira entre autres les organisations professionnelles agricoles.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend