Aller directement au contenu

Après le beurre, c’est au tour du cacao.

Le syndicat du chocolat se montre inquiet face à la flambée des matières premières nécessaires à la fabrication du chocolat telles que le cacao dont le prix a augmenté de 25 % depuis le début de l’année. Cette hausse significative est en partie due aux mauvaises conditions climatiques entraînant une chute des récoltes mondiales du cacao. A cette crise, …

Le syndicat du chocolat se montre inquiet face à la flambée des matières premières nécessaires à la fabrication du chocolat telles que le cacao dont le prix a augmenté de 25 % depuis le début de l’année. Cette hausse significative est en partie due aux mauvaises conditions climatiques entraînant une chute des récoltes mondiales du cacao. A cette crise, s’ajoute celle du lait dont le prix de la poudre a augmenté de plus de 75% cette année et celle de la noisette qui semble se préparer.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend