Aller directement au contenu

Avril mise sur les protéines et l’Afrique

Le groupe Avril a présenté hier, à l’occasion d’une conférence de presse, le plan stratégique qui orientera le développement en France et à l’international de ses activités à horizon 2020.

Avril mise sur les protéines et l’Afrique
Le fonds Novi 1, géré par Tikehau IM, a finalisé sa participation à une augmentation de capital d’un montant total de 26,9 m€ pour le domaine BSN du groupe Avril. Novi 1 a souscrit à hauteur de 10 m€ aux côtés d’Avril (15 m€) et de Tikehau Financement Privé (1,9 m€).

Baptisé « Avril 2020 », ce plan résulte d’un travail de projection à 5 ans réalisé par l’ensemble des domaines d’activité du Groupe (transformation végétale, huiles et condiments, oléochimie, nutrition animale, biosécurité et spécialités nutritionnelles, transformation animale, Avril développement) et Sofiprotéol, société de financement et de développement d’Avril.

Le monde agricole a également participé activement à l’élaboration de ce plan, réaffirmant le rôle majeur des producteurs de la filière, à l’initiative de la création du Groupe en 1983.

Un nouvel exercice stratégique en 4 axes :

1. Un groupe fort et compétitif sur ses marchés et tourné vers ses clients

Renforcer la culture client, développer les réseaux commerciaux, accroître la compétitivité des outils industriels en capitalisant sur les savoir-faire du Groupe en matière d’excellence opérationnelle, mais aussi œuvrer au développement des filières grâce aux investissements de Sofiprotéol sont autant de leviers devant permettre au Groupe de conforter son leadership en France, socle de la conquête de l’international.

2. Un groupe résolument international, fondé sur des filières performantes et la conquête de nouveaux débouchés

Accélérer le développement international du Groupe est une condition centrale pour saisir de nouveaux relais de croissance. Avril entend investir dans les filières oléagineuses africaines pour répondre à l’explosion de la demande alimentaire locale, et développer les métiers de spécialité à vocation mondiale (l’Oléochimie, la Biosécurité et les Spécialités Nutritionnelles animales).

3. L’innovation, moteur de la création de valeur durable

Il s’agit d’un levier essentiel pour développer de nouveaux métiers et débouchés. Par l’innovation, Avril entend notamment mieux valoriser la fraction protéique des graines et renforcer la part des produits de spécialités à forte valeur ajoutée. Le Groupe s’engage aussi à continuer à soutenir la recherche en investissant dans l’amont agricole au travers de Sofiprotéol.

4. Les collaborateurs, mobilisés au service de l’ambition d’Avril 2020

Développer les compétences, faciliter le partage des expertises, favoriser les mobilités… sont autant de leviers de performance et de consolidation sur lesquels Avril met l’accent depuis l’adoption de sa nouvelle gouvernance fin 2014.

Des avancées capitales depuis 2013

Avril 2020 s’inscrit dans la continuité du précédent exercice stratégique (« CAP 2018 »), lequel a permis des avancées capitales depuis son lancement en 2013 : de la consolidation des filières animales nationales au développement des différentes activités du Groupe en passant par le recentrage de l’activité biodiesel, la poursuite du déploiement à l’international ou les progrès majeurs réalisés en matière d’excellence opérationnelle. Ces avancées ont notamment été permises par des investissements record de 550 millions d’euros entre 2013 et 2015.

426 millions d’euros ont ainsi été investis principalement dans la modernisation et le développement de l’outil industriel ; Sofiprotéol a investi de son côté 124 millions d’euros en 3 ans pour accompagner sur le long terme la consolidation des entreprises des filières agricoles et agroalimentaires françaises. Ces progrès traduisent une maîtrise opérationnelle accrue : alors qu’en 2012 le Groupe s’engageait à réaliser 100 millions d’euros d’économies à horizon 2018, le programme d’excellence opérationnelle et stratégique (EOS) mis en place en 2013 a déjà permis de capter 50 % des gains cumulés prévus à horizon fin 2017, soit 48 millions d’euros. Dans cette perspective, le Groupe prévoit d’atteindre un EBITDA de 400 millions d’euros en 2020.

Les protéines et l’Afrique pour passer à la vitesse supérieure

Dans une logique d’accélération des progrès enregistrés depuis 2013, le nouveau plan tient compte des mutations importantes que connaissent ces dernières années les marchés sur lesquels Avril opère, de plus en plus volatils, et son écosystème clients et consommateurs, dont les attentes évoluent. Ces nouveaux enjeux sont issus d’une analyse prospective ayant mis en évidence, d’une part, la forte croissance de la demande en huile végétale alimentaire dans le monde et, d’autre part, le rôle clé des protéines végétales pour répondre à l’explosion de la demande globale en protéines.

Dans ce contexte, le Groupe entend accélérer son développement en Afrique comme il le fait déjà avec le tournesol au Maroc, en structurant les filières agricoles de manière responsable. Il œuvre en outre à mieux valoriser la part protéique des plantes pour la nutrition animale, l’alimentation humaine ou la chimie renouvelable. Dans le cadre d’Avril 2020, ces nouveaux enjeux se traduisent par l’émergence de nouveaux axes et métiers à privilégier, qui guideront le Groupe en termes de croissance externe dans les années à venir.

 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend