Aller directement au contenu

Baromètre de confiance : L’origine des produits demeure le 1er critère de choix lors de l’achat de fruits et légumes frais

Marquée par la crise sanitaire de la Covid-19 et deux périodes de confinement national, l’année 2020 a contraint les Français à s’adapter à un nouveau quotidien. Face à cette situation inédite, ils ont donc pu être amenés à revoir leurs habitudes d’achats et de consommation alimentaire. C’est dans ce contexte particulier qu’a été menée la 7ème vague du baromètre …

Baromètre de confiance : L’origine des produits demeure le 1er critère de choix lors de l’achat de fruits et légumes frais
Pour la troisième année consécutive, plus d’un tiers des Français (36%) citent spontanément l’origine des produits comme raison de confiance envers la catégorie. Ce critère occupe ainsi la 1ère place depuis 2018.

Marquée par la crise sanitaire de la Covid-19 et deux périodes de confinement national, l’année 2020 a contraint les Français à s’adapter à un nouveau quotidien. Face à cette situation inédite, ils ont donc pu être amenés à revoir leurs habitudes d’achats et de consommation alimentaire. C’est dans ce contexte particulier qu’a été menée la 7ème vague du baromètre de confiance envers les fruits et légumes frais, mis en place par Interfel et FranceAgriMer pour suivre dans le temps l’évolution de la confiance et des inquiétudes des Français envers les fruits et légumes frais qu’ils consomment. 

L’étude a été réalisée par l’institut CSA Research et financée par FranceAgriMer et Interfel. Au terme de cette année 2020 atypique, la confiance accordée par les Français aux fruits et légumes frais demeure très forte. Après avoir progressé l’an dernier, celle-ci est stable : 93% des répondants indiquent avoir confiance envers les légumes et 92% envers les fruits.  «Ce maintien est d’ailleurs confirmé en déclaratif puisque davantage de Français déclarent avoir autant confiance qu’avant dans les fruits et légumes frais qu’ils consomment : 71% vs 65% en 2019. On observe en parallèle, depuis 2018, un recul important de la part de ceux qui indiquent avoir moins confiance qu’avant (- 16 pts en 2 ans) », précise l’étude.  « La crise sanitaire n’a donc pas ébranlé la confiance des Français envers la catégorie. Ils se montrent d’ailleurs relativement peu inquiets vis-à-vis d’une potentielle contamination au Covid-19. 4 Français sur 10 indiquent craindre une possible contamination en touchant des fruits et légumes frais, avec seulement 5 % qui se disent très inquiets. Cette crainte est encore plus limitée lorsqu’on les interroge sur une possible contamination en consommant ces produits » constate l’institut.  En revanche, le contexte est favorable aux fruits et légumes d’origine France dont la confiance déclarée se renforce : 16% des Français déclarent avoir plus confiance qu’avant envers ces produits. D’ailleurs, 9 répondants sur 10 indiquent avoir privilégié les fruits et légumes frais d’origine France depuis le début de la crise sanitaire pour soutenir les producteurs français. 

Pour la 2ème année consécutive, les traitements chimiques suscitent moins d’inquiétudes. Dans ce contexte de crise sanitaire, l’actualité autour des fruits et légumes est moins marquée. « Dès lors, la présence à l’esprit des traitements chimiques est moins forte » explique l’étude. Seuls 14% des Français – contre 24% en 2019 – restituent spontanément cette thématique lorsqu’on les interroge sur les événements ou actualités concernant les fruits et légumes dont ils se souviennent depuis un an. En parallèle, l’inquiétude des Français à ce sujet recule pour la deuxième année consécutive : 26% des répondants citent spontanément les traitements chimiques comme raison de non-confiance vs 31% en 2019 et 40% en 2018. « Pour autant, en assisté (c’est-à-dire avec un nombre limité de réponses à la question proposées), la crainte vis-à-vis des résidus de pesticides, se maintient au niveau de l’an dernier (43% de répondants très inquiets) » explique l’institut de recherche.  

Un gain de visibilité de certains labels en 2020 

Pour la troisième année consécutive, plus d’un tiers des Français (36%) citent spontanément l’origine des produits comme raison de confiance envers la catégorie. Ce critère occupe ainsi la 1ère place depuis 2018. L’origine des produits demeure d’ailleurs le 1er critère de choix lors de l’achat de fruits et légumes frais, au même niveau que la saisonnalité. Enfin, la satisfaction des Français vis-à-vis de la traçabilité et la provenance progresse depuis 2 ans : 69% en sont satisfaits vs 60% en 2019 et 53 % en 2018. 

Les labels et logos rassurent également toujours les Français. Certains d’entre eux bénéficient d’ailleurs d’une meilleure visibilité qu’en 2019. C’est le cas du logo Vergers Ecoresponsables qui a déjà été vu par plus d’1 Français sur 2 (54%), soit + 8 pts de notoriété en 1 an. Moins connu du grand public, le logo HVE voit également sa notoriété progresser de 6 pts : 22% des Français ont déjà vu ce logo. 

En 2020, les Français se sentent davantage informés sur la catégorie qu’auparavant. La part de répondants indiquant se sentir bien informés passe ainsi de 52 % en 2019 à 62% cette année. Alors que les Français semblent avoir privilégié les commerces et enseignes de proximité lors des périodes de confinement, les primeurs et commerçants de proximité se hissent cette année à la 2ème place du classement des acteurs de confiance (alors qu’ils occupaient l’an dernier la 3ème place). Également dans le top 5, les agriculteurs progressent pour la 2ème année consécutive : 70% des répondants leur accordent leur confiance vs 65% en 2019 et 59% en 2018. « Enfin, on observe une hausse de la confiance accordée à la grande distribution, positionnée plus bas dans le classement : 35% des répondants accordent leur confiance à cet acteur, qui a eu un rôle clé pendant les périodes de confinement, vs 22% en 2019 » conclut l’étude.

(Source : Etude réalisée par l’institut CSA Research/FranceAgrimer/Interfel)

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend