Aller directement au contenu

Bataille pour le rachat des champagnes de Rémy Cointreau.

Alors que LVMH (Moët & Chandon, Mercier, Ruinart, Veuve Clicquot…) aurait déposé en décembre 2010 une offre, délibérément trop basse (300 millions d’euros) pour le rachat des champagnes Charles Heidsieck et Piper Heidsieck de Rémy Cointreau, d’autres acheteurs se font connaître.

Alors que LVMH (Moët & Chandon, Mercier, Ruinart, Veuve Clicquot…) aurait déposé en décembre 2010 une offre, délibérément trop basse (300 millions d’euros) pour le rachat des champagnes Charles Heidsieck et Piper Heidsieck de Rémy Cointreau, d’autres acheteurs se font connaître. LVMH, principalement intéressé par les contrats d’approvisionnement en raisins, pourrait faire une nouvelle proposition en partenariat avec le groupe Alain Thiénot (Canard-Duchêne et Thiénot), intéressé, lui, par la diversification de son portefeuille de marques. Les coopératives Nicolas Feuillate et Alliance Champagne, et le groupe Lanson-BCC sont également attendus pour le rachat des marques. Autres informations dans l’actualité des vins et spiritueux : Bailey’s lance une nouvelle saveur noisette ; et une nouvelle marque bio composée de dix références, « A l’Origine », arrive sur le marché.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend