Aller directement au contenu

Bigard ne veut pas répondre, les éleveurs passent à l’acte.

Bigard est la cible principale de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs car le groupe assure près de 50% des volumes d’abatage bovins en France. Ainsi, face au mutisme du groupe quant à la demande d’augmentation des prix d’achats de viande aux éleveurs, les fédérations et associations débutent leurs actions.

Bigard est la cible principale de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs car le groupe assure près de 50% des volumes d’abatage bovins en France. Ainsi, face au mutisme du groupe quant à la demande d’augmentation des prix d’achats de viande aux éleveurs, les fédérations et associations débutent leurs actions. Depuis hier soir, la FNSEA, les JA, les Fédérations régionales bovines de Midi-Pyrénées, Languedoc-Roussillon et d’Aquitaine ont débuté leur action de blocage auprès des 10 principaux abattoirs nationaux du groupe, dont celui de Castres (Tarn). Les éleveurs ne demandent qu’une chose : une augmentation du prix d’achat de leur viande de 0,60 € / Kg, sans que cela ne se fasse ressentir auprès du consommateur. Cette demande est argumentée par les chiffres du ministère de l’Agriculture : les revenus moyens annuels des éleveurs sur les trois dernières années seraient de 10 000€ alors que la consommation de viande rouge dans l’Hexagone a augmenté de 3% sur cette même période. Rappelons que les éleveurs avaient annoncées d’importants blocage à partir du 15 novembre si la situation demeurait inchangée. Ce « premier coup » permettra peut être de désamorcer la situation.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend