Aller directement au contenu

Boncolac, un nouveau géant des produits surgelés est né.

Après Générale Pâtissière au mois de novembre, Boncolac fait l’acquisition de 80% de l’entreprise agroalimentaire spécialisée dans les produits salés surgelés Terre des Lys, située à Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais.

Après Générale Pâtissière au mois de novembre, Boncolac fait l’acquisition de 80% de l’entreprise agroalimentaire spécialisée dans les produits salés surgelés Terre des Lys, située à Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais.

La filiale du groupe coopératif toulousain 3A poursuit ainsi sa stratégie et devient « l’un des deux premiers fabricants français de produits traiteurs salés surgelés, avec Tipiak », précise Philippe Carré, directeur général de Boncolac.

En effet, avec la revente de son usine de crèmes glacées Pilpa basée à Carcassonne en juin 2011 au groupe anglo-allemand R&R Ice Cream, Boncolac avait décidé d’abandonner la production de glaces, dans un secteur difficile, pour se concentrer sur le surgelé, son véritable cœur de métier.

Ainsi, avec Générale Pâtissière, la filiale de 3A s’est renforcée dans la pâtisserie surgelée, sachant que Générale Pâtissière a réalisé en 2011 un chiffre d’affaires de 11,5 millions d’euros avec 50 salariés sur les sites de Montblanc dans l’Hérault et Rivesaltes dans les Pyrénées-Orientales.

Avec Terre des Lys, qui fabrique des produits salés surgelés allant de l’apéritif au plat principal, Boncolac s’offre une entreprise agroalimentaire en croissance, qui lance environ 20 nouveaux produits chaque année, et qui a récemment construit une usine plus grande (2008) pour accompagner son développement. Terre des Lys, c’est 126 salariés, et c’est également l’entreprise Blé des Lys, ex Blé Or (17 salariés), qui produit des pains spéciaux pour traiteurs, rachetée en mai 2011, avec laquelle elle forme un ensemble qui réalise 22 millions d’euros de chiffre d’affaires.

Philippe Carré expliquait aux Echos : « Nous avons atteint notre objectif d’acquisitions avec Générale Pâtissière et Terre des Lys, et nous allons nous concentrer sur la croissance organique en créant des synergies entre les trois entreprises ». Avec ces deux rachats, Boncolac retrouve également un chiffre d’affaires total de 100 millions d’euros (58% dans les produits traiteur surgelés et 42% dans les pâtisseries), contre 107 millions d’euros avant la vente de Pilpa.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend