Aller directement au contenu

Bonduelle, une année 2010-2011 difficile, une année 2011-2012 meilleure.

Bonduelle vient de publier ses résultats annuels pour l’année 2010-2011. Ceux-ci sont en demi-teinte pour le groupe spécialisé dans les conserves de légumes. Ainsi, si le chiffre d’affaires fait un bond de plus de 10% pour passer de 1559,6 à 1726 millions d’euros, le résultat opérationnel courant subit lui une baisse plus que significative.

Bonduelle vient de publier ses résultats annuels pour l’année 2010-2011. Ceux-ci sont en demi-teinte pour le groupe spécialisé dans les conserves de légumes. Ainsi, si le chiffre d’affaires fait un bond de plus de 10% pour passer de 1559,6 à 1726 millions d’euros, le résultat opérationnel courant subit lui une baisse plus que significative.

Ce dernier voit ainsi sa valeur se dégrader de 22,7% pour atteindre les 80,7 millions d’euros. Malgré ces baisses notables, ces valeurs sont conformes aux prévisions réalisées par le groupe en mars.

Toutefois, comme le précise la société, ces valeurs s’inscrivent dans un contexte plutôt défavorable avec une campagne agricole 2010 assez mauvaise, une baisse de prix des conserves sous MDD ainsi qu’un taux de change USD/CAD défavorable. Néanmoins, comme indiqué dans le communiqué de presse qui nous est parvenu ce jour, « le Groupe prévoit pour l’exercice en cours un net rebond de sa rentabilité opérationnelle et une accélération de sa croissance interne ».

Pour ce qui est de l’exercice 2011-2012 commencé en juillet dernier, le groupe prévoit une rentabilité opérationnelle en hausse de près de 40% autour de 100 millions d’euros au 30 juin 2012, ainsi qu’une accélération de sa croissance interne entre 3 et 5%.

  • Enfin, l’une des annonces principales du Groupe concerne la Russie, pays où Bonduelle est leader du marché des conserves de légumes. La société s’est en effet rapprochée du Groupe coopératif français Cecab (d’Aucy et Globus) afin de procéder à un rachat de ses actifs dans ce pays.  En plus de l’usine que possède déjà le groupe, cela lui permettrait d’acquérir une usine située à seulement 30km de son site de production ainsi qu’un kolkhoze de près de 6000 hectares que loue et exploite actuellement la Cecab.
  • Le groupe espère faire aboutir ce projet à l’hiver 2011 afin de d’être opérationnel pour la campagne agricole 2012.
ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend