Aller directement au contenu

Carrefour dégringole, encore et encore…

Le géant mondial de la distribution, Carrefour, a publié ses résultats pour le 4ème trimestre de 2011. Encore une fois, ils sont négatifs, étant donné que le chiffre d’affaires pour ce dernier trimestre a baissé de 0,8% à taux de changes constants et hors essence, à 24,2 milliards d’euros.

Le géant mondial de la distribution, Carrefour, a publié ses résultats pour le 4ème trimestre de 2011. Encore une fois, ils sont négatifs, étant donné que le chiffre d’affaires pour ce dernier trimestre a baissé de 0,8% à taux de changes constants et hors essence, à 24,2 milliards d’euros.

C’est en Europe hors France que la baisse a été la plus forte, avec des ventes en recul de 4,3%. Mais les ventes françaises n’ont pas échappé à cette spirale infernale, affichant -2,4%. Seuls les pays émergents ont pu limiter la casse avec une croissance de 6,8% en Amérique latine et de 2,8% en Asie. Cette embellie reste toutefois limitée en comparaison des résultats des distributeurs concurrents de Carrefour, à l’instar de Casino.

Le déploiement des Carrefour Planet suit son cours. 31 hypers ont été convertis au 4ème trimestre, ce qui porte à 81 le nombre de Planet en France.

Après avoir lancé trois avertissements sur résultats l’année dernière, Carrefour a cette fois confirmé son objectif de résultat opérationnel, qui est attendu « dans le bas de la fourchette comprise entre -15% et -20% ».

Malgré ces mauvais chiffres au 4ème trimestre, le chiffre d’affaires 2011 du groupe a tout de même progressé de 0,5% à taux de changes constants et hors essence, à 91,5 milliards d’euros.

En France, les ventes des hypermarchés ont reculé de 4,7% alors que les formats de proximité ont connu une croissance de 3,6% en données comparables.

 

Pour redresser la barre, Carrefour mise sur :

  • un repositionnement prix en cours, qui sera soutenu par une campagne publicitaire et des promotions plus ciblées,
  • une amélioration continue de la disponibilité produits en améliorant les taux de ruptures et l’offre sous MDD dans les catégories alimentaires et non alimentaires
  • et une forte accélération du déploiement des drives en 2012.

Lars Olofsson, le PDG du distributeur, a déclaré :

« Carrefour affiche une légère croissance de ses ventes en 2011 grâce aux marchés émergents, en dépit du ralentissement de la croissance économique qui a davantage affecté les dépenses discrétionnaires au 4ème trimestre. Dans cet environnement économique difficile, Carrefour concentre tous ses efforts sur l’exécution de plan d’action en France et en Europe du sud, axé sur une politique constante de bas prix et des promotions mieux ciblées. Dans le même temps, tout en renforçant son attention sur une gestion efficace de ses ressources et de ses coûts, Carrefour continuera le déploiement de sa stratégie multi-canal, l’élargissement de son offre de produits à marque Carrefour et son expansion dans les marchés émergents ».

 

Quand Carrefour parviendra-t-il enfin à voir le bout du tunnel ?


Sources : communiqué et présentation du groupe Carrefour, disponibles en ligne.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend