Aller directement au contenu

Casino assigne en justice les Galeries Lafayette au sujet de Monoprix.

Depuis quelques mois, Casino et les Galeries Lafayette sont en conflit au sujet de Monoprix.

Depuis quelques mois, Casino et les Galeries Lafayette sont en conflit au sujet de Monoprix. Cette fois, Casino est bien décidé à faire respecter ses droits et est passé à la vitesse supérieure : il a annoncé lundi 19 mars avoir fait assigner devant la justice les trois représentants des Galeries Lafayette au conseil d’administration de Monoprix.

Le groupe de distribution a ainsi déclaré dans un communiqué : « Casino a fait délivrer assignation devant le tribunal de commerce de Paris à Galeries Lafayette, Philippe Houzé, Ginette Moulin et Philippe Lemoine pour obtenir le respect des accords qui lient les Galeries Lafayette et Casino et qui prévoient que Casino assure la présidence de Monoprix à partir du 31 mars 2012 ».

 

En effet, le 22 février dernier, les Galeries Lafayette ont fait voter la prolongation du mandat de Philippe Houzé, actuel président du directoire des Galeries, alors que cette fonction aurait dû revenir à l’un des représentants de Casino à partir du 31 mars pour une durée de trois ans. Le conseil d’administration avait aussi refusé la cooptation de Jean-Charles Naouri, qui briguait la présidence, comme administrateur. Cette place est particulièrement prisée car trois représentants des Galeries et trois représentants de Casino siègent au conseil d’administration de Monoprix, et le président a une voix prépondérante.

Pour Jean-Charles Naouri, son opposant « viole ce contrat d’une manière frontale, ce qui n’est pas acceptable ». Il a estimé que cette affaire « est une tempête dans un verre d’eau » étant donné que « cette dispute ne concerne ni la stratégie de Casino ni celle de Monoprix, ce n’est qu’une dispute sur le prix de sortie de Galeries Lafayette ».

 

En effet, Casino a la possibilité de récupérer les 50% de Monoprix détenus par les Galeries Lafayette, qui disposent d’une option pour céder leur participation. Cependant, les deux protagonistes ne sont pas d’accord sur la valorisation de ces 50% : ils valent 700 millions d’euros pour Casino contre pas moins de 1,95 milliards d’euros pour les Galeries Lafayette ! Ces dernières semblent avoir bien compris que Monoprix est une poule aux œufs d’or et ne sont pas prêtes à s’en débarrasser si facilement…

 

Source : agro-media.fr avec AFP et Les Echos (Philippe Bertrand, Antoine Boudet).

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend