Aller directement au contenu

Casino en 2012, entre CBD et Monoprix.

En mai 2000, les groupes Casino et Galeries Lafayette s’étaient mis d’accord sur le partage de Monoprix.

En mai 2000, les groupes Casino et Galeries Lafayette s’étaient mis d’accord sur le partage de Monoprix.

Or, comme le rappelle LSA dans un article paru hier, après avoir été plusieurs fois prolongé, dont la dernière fois en 2008, cet accord est censé arrivé à terme en 2011. Ce qui signifie qu’en 2012, Casino va se trouver en position de prendre ou non le contrôle de Monoprix.

LSA rappelle la stipulation du communiqué de 2008 : « l’option d’achat dont dispose Casino sur 10% du capital de Monoprix et l’option de vente dont disposent les Galeries Lafayette sur 50% du capital de Monoprix ne seront désormais exerçables qu’à compter du 1er janvier 2012 ».

Dans le détail, Casino pourrait décider de lever la promesse de vente consentie par Galeries Lafayette, ce qui porterait alors à 60% sa participation dans son capital, « à un prix par action égal à la valeur d’expertise, majorée d’une prime de 21% et divisée par le nombre d’actions de Monoprix ». Pour simplifier, Casino contrôlerait alors Monoprix.

Mais rien ne devrait bouger d’ici le printemps. Car la priorité de Casino pour 2012 sera ailleurs. De l’autre côté de l’Atlantique pour être précis, avec la possibilité qui lui sera offerte en cours d’année de prendre le contrôle de CBD, au Brésil.

Ces deux opérations pourraient donc, on le comprend, être compliquées à mener de front. Car avec CBD, qui pèse tout de même 14 milliards d’euros de chiffre d’affaires, contre 43 pour le groupe stéphanois, Casino joue là une opération majeure dans un pays à fort potentiel de développement. 2012 sera donc certainement une année stratégique majeure pour Casino

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend