Aller directement au contenu

Casino fait valoir ses droits face à Carrefour.

Carrefour aurait pour projet de fusionner sa filiale brésilienne avec Companhia Brasileira de Distribuicao (CBD), leader local de la distribution détenu à 35% par Casino, à parité avec la famille Diniz. Casino, de son côté, se plaint de n’avoir jamais été informé des tractations en cours entre le clan Diniz et Carrefour,

Carrefour aurait pour projet de fusionner sa filiale brésilienne avec Companhia Brasileira de Distribuicao (CBD), leader local de la distribution détenu à 35% par Casino, à parité avec la famille Diniz. Casino, de son côté, se plaint de n’avoir jamais été informé des tractations en cours entre le clan Diniz et Carrefour, « alors même que les accords qui […] lient [Casino] au groupe Diniz prévoient que les deux parties doivent prendre toutes les décisions importantes d’un commun accord », selon Jean-Charles Naouri. Ainsi, ce dernier a écrit au président et au directeur général de Carrefour pour leur rappeler qu’aucune négociation ne peut être engagée sans le consentement de Casino. Carrefour aurait pourtant déjà mandaté la banque Lazard pour étudier la possibilité d’une telle fusion, et aurait même prévu l’entrée de la famille Diniz au capital du groupe. Il faut dire que le Brésil représente le 2ème marché de ce dernier après la France, et qu’un tel rapprochement permettrait la création d’une entreprise détenant 28% des parts de marché et trois fois plus importante que la filiale brésilienne de Wal-Mart Stores. Mais Casino pourrait sérieusement remettre en question cet avenir prometteur en apposant son droit de véto.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend