Aller directement au contenu

Ce que veulent les femmes… Plaisir et minceur…

Les résultats d’une enquête européenne réalisée par le magazine Internet auféminin.com concernant la nutrition et la santé viennent d’être divulgués. Sur les 9 710 sondés, 98% des répondants sont étrangement des femmes… qui s’intéressent donc aux questions de santé et de « ligne ». Les résultats de cette enquêtes ont été analysés par le professeur …

Les résultats d’une enquête européenne réalisée par le magazine Internet auféminin.com concernant la nutrition et la santé viennent d’être divulgués. Sur les 9 710 sondés, 98% des répondants sont étrangement des femmes… qui s’intéressent donc aux questions de santé et de « ligne ». Les résultats de cette enquêtes ont été analysés par le professeur Serge Hercberg, directeur de recherche à l’INSERM. Les chiffres et conclusions sont les suivantes : 41 % des femmes répondantes ont déjà consulté un nutritionniste ou un diététicien, ce qui témoigne de leur intérêt pour la question. Pour plus de 50% d’entre elles, manger est avant tout un « plaisir » cependant, pour 32% d’entre elles, l’une des préoccupations principales est de ne pas grossir. Les femmes recherchent donc du plaisir sans les calories superflues. L’élément plus inquiétant est que pour 26% des sondées, la peur de grossir est plus importante que l’entretien de la santé ! Concernant leur intérêt pour l’alimentation et l’attention qu’elles y portent, certains chiffres étaient prévisibles : 74% d’entre elles feraient de la cuisine « fait maison »  une priorité si elles avaient plus de temps car, entre autre, cela leur permet de faire plus attention à la provenance des aliments et à leur composition. 80% des sondées ont déclaré faire d’ores et déjà attention à la provenance des aliments, et 90% vérifier la composition. Ceci est loin d’être représentatif de la population nationale, il convient donc de souligner que les répondants à cette enquête étaient représentatifs d’une population avertie et informée. Ainsi, 87% d’entre elles se considèrent bien informées concernant la nutrition avec comme source les médecins ou les diététiciens. Enfin, il est intéressant de souligner les divergences entre pays : en Angleterre, malgré la prévalence importante du surpoids et de l’obésité dans la population, 69 % des répondants n’ont jamais consulté un nutritionniste ou un diététicien.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend