Aller directement au contenu

Charles Doux doit payer pour avoir laissé les éleveurs « sur la paille » !

Voilà en substance ce que réclame René Louail, conseiller régional et candidat EELV aux législatives dans la 3ème circonscription des Côtes d’Armor (22).

Voilà en substance ce que réclame René Louail, conseiller régional et candidat EELV aux législatives dans la 3ème circonscription des Côtes d’Armor (22).

Lui-même agriculteur, l’élu a suggéré : « Nous demandons à l’Etat et invitons les éleveurs à saisir le tribunal et demander l’extension du règlement judiciaire de l’entreprise Doux à sa fortune personnelle », ajoutant que « Doux doit et peut payer intégralement les éleveurs ».

 

Le volailler est en effet détenu à 80% par la famille Doux, qui a été classée 146ème fortune de France par le magazine Challenges, avec 300 millions d’euros à son actif.

De plus, René Louail critique la décision unilatérale prise par le patron du groupe lorsqu’il a décidé de déposer le bilan dans le dos du gouvernement et de la banque Barclays, « une partie des éleveurs se [retrouvant] ainsi sur la paille ».

« Cette méthode jusqu’au-boutiste, sans consultation préalable des créanciers et après avoir empoché 54,9 millions d’euros d’aides pour la seule année 2011, doit être sanctionnée », a jugé le candidat.

 

L’idée de René Louail avait déjà été suggérée par des éleveurs du volailler réunis la veille au soir à Plounevez-Moëdec (22) pour rencontrer le président de la région Bretagne. Alors, Charles Doux finira-t-il par payer pour ses erreurs stratégiques ?

 

René Louail

René Louail

 

Source : agro-media.fr avec AFP.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend