Aller directement au contenu

Conditionnement : Les trois solutions de marquage Linx

L’industrie agroalimentaire optimise en continu ses process de conditionnement vers plus de qualité, de transparence, de traçabilité, de respect de l’environnement, de design, d’informations aux consommateurs et d’interactivité avec ces derniers. Parce que cette industrie nécessite des équipements de marquage de haute qualité et fiabilité pour des coûts de production parfaitement maîtrisés, l’entreprise Linx a développé une gamme de …

Conditionnement : Les trois solutions de marquage Linx
Afin de répondre aux attentes et exigences des normes de ses clients, Linx a développé une gamme de codeurs basée sur la qualité, la sécurité et le design.

L’industrie agroalimentaire optimise en continu ses process de conditionnement vers plus de qualité, de transparence, de traçabilité, de respect de l’environnement, de design, d’informations aux consommateurs et d’interactivité avec ces derniers.
Parce que cette industrie nécessite des équipements de marquage de haute qualité et fiabilité pour des coûts de production parfaitement maîtrisés, l’entreprise Linx a développé une gamme de codeurs basée sur la qualité, la sécurité et le design. Linx entend ainsi répondre efficacement aux attentes mais aussi aux exigences et normes de ses clients qu’elle accompagne vers plus de performances. Grâce à son bureau d’études, de recherche et développement, Linx a su anticiper leurs besoins à l’aide d’un processus de veille. Ceci lui permet de comprendre leurs attentes et évolutions pour les transformer en solutions efficaces, fiables et économes.

Les attentes du marché de l’agroalimentaire

L’adaptabilité des équipements, une baisse des coûts de production, un volume plus important d’informations, la personnalisation du marquage et des spécificités techniques liées à la production (cadences, pilotage, intégration), sont autant de besoins fondamentaux identifiés en matière de codage.
Parce que la diversité, l’identification et le design sont les moteurs du marketing produit de l’entreprise, les codeurs et les modes de marquage (jet d’encre, transfert thermique, laser) doivent donc s’adapter à des situations de plus en plus complexes ou évolutives (verre, métal, plastique, carton, bouchons…) ainsi qu’à des environnements particuliers (humidité, froid et grand froid, vapeur, acidité, huile, poussières).

Rester flexible dans les programmations

Les codeurs doivent également tenir compte que tout arrêt de production, quelle qu’en soit la cause, engendre des coûts importants. Afin qu’ils n’en soient pas la cause, ceux-ci doivent faire preuve de fiabilité souvent associée à une maintenance minimale, d’une gestion économique des consommables (encres, solvants, rubans), d’un auto-nettoyage efficace pour garantir la qualité du marquage dans le temps et faciliter les redémarrages, d’une grande flexibilité en matière de programmation (enregistrement de plusieurs groupes de paramètres, pilotage en réseau, port usb, interface intuitif).

Un volume d’informations de plus en plus important

Par ailleurs, les normes de traçabilité et la volonté d’informer les consommateurs invitent les industriels à augmenter le volume des messages à imprimer (logo, date limite de consommation, numéro de lot, date de fabrication, provenance, flash codes renvoyant vers un site internet, composition, caractères spéciaux, recettes, internationalisation des messages, etc.).
Selon l’entreprise ou les produits, les emballages multiples sont stockés en fonction des marques des clients finaux. Le codage s’effectue alors en temps réel et/ou selon la découpe de l’emballage spécifique du client (haut de gamme, marque distributeur, entrée de gamme). Toutefois, la tendance du marché évolue vers l’utilisation d’un emballage standard pour toutes les gammes pour le personnaliser au dernier moment sur la ligne de production afin de diminuer les coûts de stockage des emballages multiples. Les codeurs doivent donc répondre à des besoins de flexibilité, de facilité d’intégration et d’utilisation.

Les solutions Linx pour répondre aux spécificités techniques

Le marché de l’agroalimentaire étant très varié par nature (plats préparés, condiments, sauces, fruits, légumes, poudres, huiles, surgelés, etc.), les industriels doivent par- fois entretenir des cadences élevées de production en flux tendu ou expriment la nécessité d’imprimer les messages, par exemple, perpendiculairement au sens de défilement de la ligne de production.
Certaines encres (blanche par exemple) demandent par exemple une gestion spéciale par le codeur pour garantir la qualité et la fiabilité du marquage. C’est pourquoi Linx s’est diversifié dans sa gamme de marquages en proposant trois solutions à savoir le transfert thermique, le jet d’encre et le laser.
La technologie du transfert technique s’adapte parfaitement à tous les supports souples de type sachets et films, et offre l’avantage d’un marquage de grande qualité (logo) et de textes importants (DLUO, n° lot, liste d’ingrédients, recettes) sur des hauteurs de 50 à 100 mm selon les modèles. La qualité du marquage est assurée par des rubans spécifiques aux conditions de marquage (température, humidité).Le transfert thermique est d’ailleurs souvent utilisé pour marquer les emballages primaires (indéchirable, papier aluminisé, sachet plastique) en contact avec le produit, comme les sachets de salade. Cette solution s’adapte facilement à toutes les ensacheuses et operculeuses existantes grâce à l’expertise et la grande réactivité du bureau d’études de Linx.
Très fiable, ce codeur optimise l’utilisation de son ruban (1 200 mètres) en réduisant l’écart entre les messages à imprimer : les coûts de maintenance et de production sont donc contrôlés et réduits au maximum.

Limiter les interventions humaines

La technologie Jet d’encre est la plus polyvalente du marché en termes d’adhérence (étuis, fourreaux, plastique, PVC, verre, métal, etc.), de déplacements d’une ligne à l’autre (plusieurs types de paramétrages enregistrés, interface intuitive) et de diversité de couleurs (idéal pour substrats colorés : marquage bleu sur bouchons noirs).
La gamme Linx couvre donc toutes les conditions de mar- quage tout en gérant automatiquement les consommables (encres et solvants) et le nettoyage des buses et de l’ombi- lic afin d’en réduire la consommation (40%) et en limitant les opérations de maintenance à une seule par an. Econome, mobile, flexible, fiable, le dénominateur commun de ces machines réside dans la maximisation des temps de production, la limitation des interventions humaines et la réduction des rebus. Soit un gain de volume de production et de coût de production par rapport à l’étiquetage.
Enfin, troisième solution développée par Linx, la technologie Laser se distingue par le côté durable du marquage par gravure et constitue ainsi, d’une part, le meilleur outil dans la lutte contre la contrefaçon et, d’autre part, un marquage indélébile en environnement gras (bouteilles d’huile par exemple). Elle permet en outre d’imprimer sans consommables quel que soit le sens du marquage.
En termes de sécurité alimentaire, le Laser permet d’éviter la présence d’encre dans l’environnement de production. La possibilité de préenregistrer des messages complexes (marque, volume, références, mentions légales du produit, lot, etc.) voire des logos et de les graver sans stopper la production contribue à renforcer la flexibilité et la compétitivité des lignes de production.
Concernant les coût de production, le marquage Laser Linx présente une fiabilité optimale (durée de vie du tube laser de Linx > 45 000 heures) et ne nécessite qu’un entretien très réduit puisqu’il ne se résume à une maintenance par an et un nettoyage très rapide de la lentille (1 fois par semaine).

Retrouvez plus di’nformations sur le site de Linx.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend