Aller directement au contenu

Crise énergétique : Cofigéo sera soutenue par l’Etat

Plusieurs échanges ont eu lieu entre les services du Ministère de l’Industrie ces dernières semaines dont le dernier avec les responsables du Groupe Cofigéo. L’entreprise a en effet été contrainte de réduire une partie de sa production faute de pouvoir répercuter cette hausse à certains de ses clients. L’entreprise est ainsi accompagnée de près par les services de l’Etat …

Crise énergétique : Cofigéo sera soutenue par l’Etat
«Face à ces inflations, nous avons déjà réalisé de gros efforts de productivité et de sobriété énergétiques. Mais avec une facture annuelle pour les énergies passant de 4 à 40 millions d’euros, cette décision est devenue inévitable pour protéger notre entreprise et ses salariés », expliquait en décembre dernier Mathieu Thomazeau, président du groupe Cofigeo.

Plusieurs échanges ont eu lieu entre les services du Ministère de l’Industrie ces dernières semaines dont le dernier avec les responsables du Groupe Cofigéo. L’entreprise a en effet été contrainte de réduire une partie de sa production faute de pouvoir répercuter cette hausse à certains de ses clients. L’entreprise est ainsi accompagnée de près par les services de l’Etat pendant cette période, et elle va notamment bénéficier en 2023 des aides mises en place pour les entreprises impactées par la crise énergétique.

D’une part, un accompagnement à court terme est accordé par l’Etat à l’entreprise à travers la mobilisation du dispositif d’activité partielle de longue durée pour l’ensemble des salariés concernés par cet arrêt de production. D’autre part, à plus long terme, ce travail va se poursuivre notamment pour que l’entreprise puisse bénéficier sur 2023 des dispositifs mis en place pour aider les entreprises à prendre en charge une partie des surcoûts de leur facture énergétique.

Le pacte de solidarité signé en fin d’année dernière entre des fédérations professionnelles de fournisseurs et les représentants de la grande distribution dans la perspective des négociations commerciales 2023 entre les PME et la grande distribution est un pas important vers la solidarité de l’ensemble des acteurs, plus que jamais, clé pour préserver le tissu de petites mais aussi de plus grandes industries agroalimentaires.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend