Aller directement au contenu

Danone épinglé par Foodwatch pour son emballage trompeur

L’organisation indépendante de défense des consommateurs présente en France, en Allemagne et aux Pays-Bas dénonce l’emballage trompeur du produit « Danonino de Gervais panaché ». En effet, des dessins de fruits illustrent l’emballage alors que le produit n’en contient pas ! L’organisation vient de lancer une pétition pour que Danone change son emballage et que les pratiques de ce secteur changent et …

Danone épinglé par Foodwatch pour son emballage trompeur
Des dessins de fruits illustrent l’emballage alors que le produit n’en contient pas !

L’organisation indépendante de défense des consommateurs présente en France, en Allemagne et aux Pays-Bas dénonce l’emballage trompeur du produit « Danonino de Gervais panaché ». En effet, des dessins de fruits illustrent l’emballage alors que le produit n’en contient pas !
L’organisation vient de lancer une pétition pour que Danone change son emballage et que les pratiques de ce secteur changent et interpellé Danone sur plusieurs autres questions liées à ce même produit.

« Danonino ne contient pas de fruits »

Danone reconnaît dans un courrier signé par Laurence Peyraut, secrétaire générale de Danone France, l’absence de fruits : «Danonino ne contient pas de fruits. C’est pour cela que l’information véhiculée par une représentation graphique et stylisée est pertinente et loyale, puisqu’elle informe le consommateur au sujet du goût des produits présents dans chaque emballage». «Danone fait partie des marques en lesquelles les Français ont le plus confiance.
Pourtant, l’exemple de Danonino montre que l’information sur l’emballage n’est pas transparente et induit même les consommateurs en erreur », explique Ingrid Kragl de foodwatch France. « Les fabricants de l’agroalimentaire ont tout le loisir de nous désinformer sans crainte d’être sanctionnés. Il faut que cela change. » Pour Foodwatch, « la répression des fraudes (DGCCRF) – à qui l’organisation a écrit – ne doit plus tolérer ces arnaques sur l’étiquette ».

Jouer du marketing pour duper les consommateurs

Que dit la loi sur la question ? La réglementation européenne sur l’information du consommateur (INCO) et le Code de la consommation français stipulent que l’étiquetage d’une denrée alimentaire ne doit pas suggérer la présence d’un ingrédient qui est en réalité absent du produit.
Danone n’est pas à la seule à jouer du marketing pour duper les consommateurs. La Cour de justice de l’Union européenne, saisie en 2015 sur un cas similaire à celui de Danonino, a même jugé qu’une liste d’ingrédients, même exacte et exhaustive, ne suffit pas à corriger les mentions inexactes figurant sur l’emballage. Dans sa réponse à Foodwatch, Danone se défend en expliquant que « la liste des ingrédients présente sur l’emballage de notre produit fournit aussi une information détaillée au sujet de l’ensemble des ingrédients utilisés dans le produit.(…) Nous vous confirmons que les arômes qui figurent dans notre liste d’ingrédients sont issus de ressources naturelles même s’ils ne proviennent pas spécifiquement des fruits ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend