Aller directement au contenu

Danone et Veolia nouent une alliance dans la gestion des ressources naturelles

Danone et Veolia annoncent un partenariat stratégique et innovant dans les domaines du cycle de l’eau, de la gestion des déchets, de l’agriculture durable et de l’efficacité énergétique, répondant aux enjeux climatiques.

Danone et Veolia nouent une alliance dans la gestion des ressources naturelles
Danone parvient à un accord avec les autorités américaines de la concurrence. La réalisation définitive de l’acquisition de WhiteWave est attendue prochainement mais pour y parvenir plus rapidement, Danone a choisi de céder une de ses filiales américaine : Stonyfield.

Créant de la valeur économique, sociale et environnementale, cette alliance globale est unique en son genre. Elle s’inscrit dans la politique climat annoncée par Danone qui fixe l’objectif zéro net émission de carbone d’ici 2050 sur son périmètre de responsabilité élargi, direct et partagé. Danone et Veolia, deux des plus grands groupes français et leaders de leurs marchés, partagent la conviction qu’il est indispensable de transformer les habitudes de consommation et de gestion des déchets, et de passer à l’ère de l’économie circulaire.

Objectif : zéro émission de carbone

Les deux entreprises ont décidé de s’allier afin de mettre en commun leurs savoir-faire et ainsi explorer toutes les solutions innovantes autour de quatre thèmes majeurs : la gestion du cycle de l’eau, la gestion des déchets, l’agriculture durable et l’efficacité énergétique. Il s’agit d’une alliance inédite qui repose sur une réelle démarche collaborative où la création de valeur partagée est issue des compétences complémentaires de deux entreprises. Parmi les sujets prioritaires figurent la sécurisation des ressources en eau et la gestion durable des emballages plastiques, centrales dans la nouvelle politique climat de Danone qui vise à long terme le zéro net carbone.

Un déploiement progressif

Des projets concrets sont ainsi déjà identifiés en France et à l’international, permettant un déploiement opérationnel de l’alliance dès 2016. Ce déploiement sera progressif et prendra en compte les enseignements des premières initiatives pilotes. Parmi les projets figurent le développement d’usines à « zéro rejet liquide » pour assurer une réutilisation optimale de l’eau ou encore la mise en place d’unités de production de plastiques recyclés pour permettre de sécuriser la filière d’approvisionnement.

Également centrés sur l’économie circulaire, d’autres projets ciblent la production de biogaz à partir de bio-déchets d’usines combinés au lisier de fermes locales, ou encore l’optimisation des consommations énergétiques en utilisant au mieux les énergies alternatives.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend