Aller directement au contenu

Danone songe à s’installer au Mexique.

La crise financière qui touche l’Europe n’inspire pas « d’inquiétudes particulières » au géant de l’agroalimentaire, Danone. Bien au contraire, le groupe a confirmé ses objectifs annuels fin août 2011 après avoir publié des résultats semestriels en hausse. Et Danone ne compte pas s’arrêter là !

La crise financière qui touche l’Europe n’inspire pas « d’inquiétudes particulières » au géant de l’agroalimentaire, Danone. Bien au contraire, le groupe a confirmé ses objectifs annuels fin août 2011 après avoir publié des résultats semestriels en hausse. Et Danone ne compte pas s’arrêter là !

Après avoir signé un accord pour acquérir Wockhardt, groupe indien spécialisé dans la nutrition infantile, le géant de l’agroalimentaire est toujours attentif aux dossiers d’acquisitions, si l’on en croit Pierre-André Térisse, le directeur financier du groupe. Et Danone serait particulièrement intéressé par l’idée d’entrer sur le marché mexicain de la nutrition infantile… Le directeur a ainsi expliqué :

  • «  en termes d’acquisitions, on reste attentif à tout ce qui se passe dans le monde et à essayer de comprendre en quoi les opportunités qui se présentent peuvent « matcher » nos besoins de développement. On le fait en permanence et on continue à le faire sans obsession ».

Danone avait également été pressenti pour son éventuel intérêt pour le rachat du pôle nutrition infantile de l’américain Pfizer, mais s’est refusé à tout commentaire à ce sujet. A court terme, les priorités du groupe sont de se développer sur les marchés mexicain, indonésien, chinois, russe, américain et brésilien. Pierre-André Térisse a précisé qu’en ce qui concerne le Mexique « on regarde la possibilité d’entrer dans la nutrition infantile. C’est un marché prioritaire ».

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend