Aller directement au contenu

Dans le Quercy, le poulet ne passe pas !

Joël et Romain Calmettes, deux agriculteurs de la commune de Lalbenque, située dans le parc naturel régional des Causses du Quercy, projettent de construire un poulailler à proximité de l’exploitation familiale. Le projet a bien été validé par l’administration, les autorisations nécessaires leur sont parvenues,

Joël et Romain Calmettes, deux agriculteurs de la commune de Lalbenque, située dans le parc naturel régional des Causses du Quercy, projettent de construire un poulailler à proximité de l’exploitation familiale. Le projet a bien été validé par l’administration, les autorisations nécessaires leur sont parvenues, le permis de construire a été obtenu le 25 mars dernier… mais l’Association de sauvegarde de l’environnement du pays de Lalbenque (ASEL) s’oppose au projet. « On nous accuse de vouloir monter un poulailler industriel, on raconte n’importe quoi. Dans un élevage industriel, les poulets restent à l’intérieur du bâtiment, la durée d’élevage est de 45 jours. Nos poulets fermiers seront élevés 105 jours et ne seront rentrés que le soir. » proteste Joël Calmettes. Pour l’association, les deux bâtiments de 400 m² et le parc clôturé d’un hectare, rendraient une mauvaise image de la région : « ce projet va à l’encontre de l’esprit du plan local d’urbanisme qui voulait freiner la construction anarchique de bâtiments agricoles. Nous aurons un bâtiment édifié à 250 mètres de la ferme principale. On ne verra que ça. ». Un recours devant le tribunal administratif est possible jusqu’à fin mai. Etre agriculteur dans le Quercy ne semble pas être de tout repos.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend