Aller directement au contenu

Des récoltes contrastées.

FranceAgriMer, en partenariat avec les instituts techniques Arvalis et le Cetiom ont dressé un premier bilan des récoltes mercredi 10 août 2011 dans un communiqué. Ce dernier révèle ainsi que les résultats sont contrastés selon les cultures. En effet, alors que les rendements sont meilleurs que prévu pour le blé et le colza, ils sont en revanche décevants pour …

FranceAgriMer, en partenariat avec les instituts techniques Arvalis et le Cetiom ont dressé un premier bilan des récoltes mercredi 10 août 2011 dans un communiqué. Ce dernier révèle ainsi que les résultats sont contrastés selon les cultures. En effet, alors que les rendements sont meilleurs que prévu pour le blé et le colza, ils sont en revanche décevants pour l’orge et le pois. Ainsi, récapitulons pour chaque production :

  • Blé tendre : au 9 août 2011, l’estimation de la production était de 33,3 Mt, en hausse par rapport aux 32 Mt initialement prévus au mois de juillet. Les rendements sont très hétérogènes, selon les sols et les régions, variant de 20 à 100 q/ha ! Ainsi, la région Poitou-Charentes est la plus mal lotie alors que les Pays de la Loire s’en sortent mieux. En revanche, la qualité est au rendez-vous, avec des teneurs en protéines dépassant généralement 11 à 12%. Des différences existent cependant aussi.
  • Blé dur : les récoltes sont achevées et la production est autour de 2,1 Mt, alors que le rendement moyen est de 48 q/ha. On est donc loin des 2,5 Mt de 2010. Les rendements sont à nouveau très hétérogènes, allant de 10 à 100 q/ha. Les meilleurs rendements ont été obtenus dans le Centre. La qualité est très bonne, avec des taux de protéines atteignant 14 à 15%.
  • Orges : la production est évaluée à 8,9 Mt contre 10,2 Mt l’an passé. Les récoltes d’orges d’hiver sont terminées et les rendements affichés sont en baisse de 7% par rapport à 2010. Ils restent toutefois supérieurs aux prévisions. La qualité brassicole est importante, avec des teneurs en protéines entre 9,5 et 11,5%.  Pour les orges de printemps, les récoltes sont encore en cours dans l’est et le nord de la France, mais 9% de moins sont prévus par rapport à 2010. Cette fois, la qualité n’est pas au rendez-vous, surtout dans le nord-est, et des déclassements de lots sont fréquents.
  • Colza : voilà une culture qui a grandement apprécié les conditions météorologiques ! Ainsi, la récolte atteindrait 5,3 Mt contre 4,8 Mt en 2010, et dans certains départements des records départementaux ont même été battus, certaines parcelles atteignant tout de même plus de 60 q/ha ! La qualité est satisfaisante, semblable aux années précédentes.
  • Pois : la production est évaluée à 0,7 Mt contre 1,1 Mt l’an passé. Les rendements sont en forte baisse, ainsi que les surfaces cultivées. Comme pour les autres cultures, les parcelles en sols superficiels ont été très pénalisées, alors que les parcelles irriguées pouvaient atteindre 60 à 70 q/ha.

Finalement, le haut du podium pour les récoltes 2011 sera probablement occupé par le maïs, dont la levée a été excellente. Il est suivi du foin, qui a atteint des rendements et une qualité rarement vus. Enfin, le colza occupe la troisième place.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend