Aller directement au contenu

Edouard Leclerc, décès d’un pionnier de la distribution moderne.

L’un des pionniers de la distribution telle que nous la connaissons aujourd’hui est décédé hier. Edouard Leclerc, emblématique fondateur de l’enseigne éponyme, fut le premier à lancer un réseau de distribution dont la ligne de conduite était les prix bas.

L’un des pionniers de la distribution telle que nous la connaissons aujourd’hui est décédé hier. Edouard Leclerc, emblématique fondateur de l’enseigne éponyme, fut le premier à lancer un réseau de distribution dont la ligne de conduite était les prix bas. Il disparait à l’âge de 85 ans, après avoir propulsé sa marque au rang de première enseigne française de distribution alimentaire.

edouard_leclerc_epicier

Né en 1926 à Landerneau (Finistère), ce breton ouvre en 1949, à seulement 23 ans, une épicerie avec sa femme, après avoir renoncé à la prêtrise. L’originalité de son modèle économique repose sur le fait qu’il évite les intermédiaires pour proposer des prix plus bas de 30%. En effet, marqué par les années de guerre durant lesquelles la France connait une période de pénurie alimentaire, Edouard Leclerc acquiert très tôt la conviction qu’une refonte de la société dot commencer par une refonte des circuits commerciaux. Dénonçant les prix de vente des biens de consommation, il optera pour des circuits de distribution courts.

En 1955, face au succès qu’il rencontre, il permettra à des franchisés d’utiliser gratuitement son nom pour ouvrir leurs magasins, du moment qu’ils respectent sa conception de la distribution. Par la suite, il créera en 1964 l’Association des centres distributeurs E. Leclerc (ACDLec) pour structurer le mouvement. Dès lors, Edouard Leclerc se consacrera à la diffusion et à l’implantation de sa vision de la distribution. Le Galec, la fameuse centrale d’achat nationale de Leclerc, voit le jour en 1970.

Sur cette période, Edouard Leclerc ne se fait pas que des amis, qu’il s’agisse des petits commerçants qui feront pression sur leurs fournisseurs pour qu’ils n’approvisionnent pas les centres Leclerc, ou même une partie de ses adhérents qui, menés par Jean-Pierre Le Roch, quitteront l’ACDLec (1969) pour fonder un groupement qui deviendra par la suite Intermarché. Cette période connaîtra notamment des débats télévisés restés épiques, entre Edouard Leclerc et Jeanne-Marie Le Fourn, championne du petit commerce local.

Reconnu comme un grand communicant avant l’heure, Edouard Leclerc laisse son empire à son fils, Michel-Edouard, à la présidence de l’ACDLec depuis 2005.

 

Source : agro-media.fr avec Usine Nouvelle et LSA

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend