Aller directement au contenu

Emballage : La solution de la Start-up Carbiolice certifiée «OK compost HOME»

La start-up auvergnate Carbiolice a développé un additif enzymatique qui, ajouté à la fabrication des emballages plastiques d’origine végétale permet de rendre ces derniers 100% compostables même en conditions domestiques. L’ajout de cet additif permettra aux films contenant 33% de PLA d’être certifiés « OK compost HOME» par le Groupe TÜV AUSTRIA, une référence de la certification à l’échelle …

Emballage : La solution de la Start-up Carbiolice certifiée «OK compost HOME»
La start-up auvergnate Carbiolice a développé un additif enzymatique qui, ajouté à la fabrication des emballages plastiques d’origine végétale permet de rendre ces derniers 100% compostables même en conditions domestiques.

La start-up auvergnate Carbiolice a développé un additif enzymatique qui, ajouté à la fabrication des emballages plastiques d’origine végétale permet de rendre ces derniers 100% compostables même en conditions domestiques. L’ajout de cet additif permettra aux films contenant 33% de PLA d’être certifiés « OK compost HOME» par le Groupe TÜV AUSTRIA, une référence de la certification à l’échelle mondiale. 

Après 4 années de recherche et développement et grâce à la licence exclusive concédée par Carbios, Carbiolice a mis au point un additif, appelé Evanesto, qui permet au plastique végétal (PLA), jusque-là uniquement compostable industriellement, de devenir entièrement compostable, même en conditions domestiques. 

Grâce à l’introduction de cet additif à base d’enzyme, au moment de la fabrication des plastiques à base de PLA (acide polylactique, un plastique fabriqué à partir de maïs ou de canne à sucre), les films d’emballage, les opercules, et bientôt les pots de yaourts, barquettes, gobelets, … qui sont aujourd’hui en plastique difficilement recyclables, vont pouvoir se biodégrader intégralement dans les composts industriels ou domestiques. 

Résoudre le problème de la fin de vie des plastiques d’origine végétale

Après des séries de tests sur des lignes de produits puis d’études auprès d’organismes certifiés, Carbiolice lance actuellement la commercialisation de sa solution révolutionnaire qui résout le problème de la fin de vie des plastiques d’origine végétale. 

TÜV AUSTRIA, leader mondial de la certification de bioplastiques, offre des marques environnementales de conformité de produits, sous forme d’un label de certification adapté aux différents environnements de biodégradation. La certification OK compost HOME garantit une biodégradation complète dans les conditions particulières d’un compostage à domicile. 

C’est donc la première fois qu’une solution est apportée pour permettre aux plastiques à forte teneur en PLA d’atteindre cette certification : jusque-là, seuls les produits contenant moins de 10% de PLA pouvaient potentiellement répondre aux exigences du programme de certification OK compost HOME. En accélérant le processus de biodégradation, la solution de Carbiolice permet désormais aux produits plus riches en acide polylactique d’obtenir cette certification. 

Cette collaboration a également permis de mettre en place une méthode répondant au besoin de TÜV AUSTRIA de contrôler la conformité des produits sur le marché. Ainsi, il sera possible de valider rapidement des échantillons en réalisant des tests de dépolymérisation de façon accélérée. Cette méthode, développée depuis 4 ans par Carbiolice, vient d’être mise en place dans un laboratoire français, accrédité par le COFRAC (Comité Français d’Accréditation) – section Laboratoires – sur ses départements Chimie, Métallurgie et Environnement. Cette méthode consiste à mettre en solution un échantillon de produit fini dans des conditions contrôlées (pH, température…) pour simuler la dégradation du matériau en milieu de compostage domestique. Seulement 5 à 20 jours seront nécessaires pour valider la conformité des produits finis. 

Le compostage domestique : bientôt une obligation

Cette nouvelle tombe à pic ! Avec la loi française sur la transition énergétique et pour la croissance verte (LTECV) de 2015, et la Directive Européenne n°2018/851 du 30 mai 2018, chaque ménage devra au plus tard le 31 décembre 2023, trier ses biodéchets. Les collectivités devront donc mettre à disposition une solution de tri spécifique : la production de compost pouvant ainsi venir fertiliser les espaces verts ou être vendue aux entreprises et aux particuliers.  Selon l’ADEME*, on compte 254 kg/an d’ordures ménagères résiduelles par habitant en France, dont 83 kg de fermentescibles et 37 kg de plastiques. 

« Cette certification vient concrétiser la promesse de Carbiolice: pour la première fois, il est donc possible d’envisager, même de chez soi, une fin de vie responsable aux plastiques non recyclables. Parce que notre ambition est d’atteindre le zéro déchet plastique, nous lançons également une démarche de certification auprès de TÜV AUSTRIA Group pour des produits d’une épaisseur de 450 μm, afin d’attester que notre additif s’inscrit dans un champ d’applications encore plus vaste (en permettant par exemple aux pots de yaourts, barquettes, gobelets de se composter au milieu de nos autres déchets organiques…) » explique Verbatim de Nadia Auclair, présidente de Carbiolice.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend