Aller directement au contenu

Etiquetage : Le label « viande de France » n’est pas un succès

Le label "viande de France" ne convainc pas...

Etiquetage : Le label « viande de France » n’est pas un succès
Censé rassurer les consommateurs, le label « viande de France » ne semble pas convaincre.

Né sur les cendres du Horsegate, le label « viande de France » sensé rassurer les consommateurs et les informer sur la provenance de leurs viandes fait un bide. Selon une enquête signée Europe 1, le logo hexagonal avec une tête d’animal passe inaperçu auprès des Français, qui pour certains ne l’ont « jamais vu ».

Après le scandale sanitaire de la viande de cheval dans les lasagnes et cette viande livrée par l’Europe de l’Est, le label « viande de France » est né et devait rassurer les consommateurs. Cependant, selon une enquête réalisée par Europe 1, force est de constater que ce label ne soulève pas un enthousiasme fou.

L’éternel débat autour de l’étiquetage

Au cœur des débats, l’étiquetage n’est donc pas gage de qualité pour les consommateurs, qui n’y prêtent pas forcément attention. Le logo en forme d’hexagone, avec une tête d’animal – dont la viande est dans le plat – signifie que la viande est « made in France » et contrôlée. Lancé au Salon de l’Agriculture 2014, le logo peine à s’imposer.

Un logo qui n’est pas gage de qualité

Les consommateurs ne s’attachent pas vraiment à ce logo pour s’assurer de la qualité de la viande qu’ils consomment. Le sondage mené par Europe 1 est assez révélateur : « ça ne me dit rien », « je ne connais pas »… Le logo n’est présent quasi nulle part, pas même de façon plus large pour les plats à base de viande bovine qui avaient été au cœur de la crise du Horsegate. Une copie à revoir pour Stéphane Le Foll.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend