Aller directement au contenu

Étiquetage : Obligatoire pour l’origine des viandes et du lait !

Nous vous en parlions en octobre dernier, depuis le 1er janvier 2017, une nouvelle étape vient d’être franchie pour une meilleure information des consommateurs concernant l’origine des viandes et du lait. Désormais, l’étiquetage de l’origine des viandes dans les plats préparés, du lait dans les bouteilles et briques de lait et du lait dans les produits laitiers est obligatoire …

Étiquetage : Obligatoire pour l’origine des viandes et du lait !
Depuis le 1er janvier 2017, l’étiquetage de l’origine des viandes dans les plats préparés, du lait dans les bouteilles et briques de lait et du lait dans les produits laitiers est obligatoire.

Nous vous en parlions en octobre dernier, depuis le 1er janvier 2017, une nouvelle étape vient d’être franchie pour une meilleure information des consommateurs concernant l’origine des viandes et du lait. Désormais, l’étiquetage de l’origine des viandes dans les plats préparés, du lait dans les bouteilles et briques de lait et du lait dans les produits laitiers est obligatoire depuis le 1er janvier 2017.
Cette mesure est mise en place dans un premier temps à titre expérimental pour deux ans, suite aux discussions menées avec Stéphane Le Foll et la Commission Européenne.
La mise en place de cet étiquetage est obligatoire dès que la part de viande est égale ou supérieure à 8% du poids d’un produit préparé et dès que la part de lait est égale ou supérieure à 50% pour les produits laitiers.

Un délai jusqu’au 31 mars

Les consommateurs vont donc voir apparaître sur les emballages de ces produits les pays de naissance, élevage et abattage des animaux pour la viande ou bien de collecte ainsi que de conditionnement ou de transformation pour le lait. Lorsque l’ensemble des opérations se seront déroulées dans le même pays, la seule mention « Origine : (nom du pays concerné) » pourra apparaître. Concrètement, un burger congelé, un plat préparé de lentilles avec des saucisses, des yaourts ou encore un fromage confectionnés en France porteront obligatoirement de cette mention.
Un délai est néanmoins laissé aux industriels jusqu’au 31 mars prochain pour écouler les produits déjà étiquetés avant l’entrée en vigueur du décret, afin d’éviter tout risque de gaspillage.
Il s’agit là d’une opportunité majeure pour faire reconnaître la qualité des produits agricoles et agroalimentaires français, et d’une avancée concrète pour une meilleure information du consommateur qui bénéficiera ainsi d’une information équivalente à celle déjà obligatoire pour les viandes fraîches, les fruits et légumes frais ou encore le miel.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend