Aller directement au contenu

Euralis, Sanders et Fipso lancent un projet de création d’une filiale commune.

La filiale commune fournirait les élevages de porcs, volailles, canards et ruminants sur huit départements du Sud-Ouest. Ce partenariat industriel, logistique et commercial, viserait à renforcer l’activité de nutrition animale de proximité, essentielle pour le développement des élevages du Sud-Ouest.

La filiale commune fournirait les élevages de porcs, volailles, canards et ruminants sur huit départements du Sud-Ouest. Ce partenariat industriel, logistique et commercial, viserait à renforcer l’activité de nutrition animale de proximité, essentielle pour le développement des élevages du Sud-Ouest.

Le partenariat prendrait la forme d’une joint-venture avec une fusion globale des moyens industriels, logistiques et commerciaux d’Actalim (Euralis/Fipso) et de Sanders Adour.

La consolidation industrielle concernerait l’usine Actalim de Vic-en-Bigorre (65) et celle de Sanders à Lons (64). La nouvelle activité pèserait 400 000 tonnes et serait active sur huit départements : Gironde (33), Landes (40), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Gers (32), Ariège (09), Haute-Garonne (31), Tarn-et-Garonne (82).

fipso_euralis_sanders

Pour les productions animales organisées aujourd’hui en filières (les porcs de FIPSO, les volailles et les canards d’EURALIS), l’aliment continuerait à être fabriqué selon des cahiers des charges propres à ces filières, qui le commercialiseraient à leurs éleveurs.

Le reste de la production, en particulier la totalité des aliments ruminants, serait distribué sous la marque Sanders par une équipe de techniciens aliments issus d’Euralis et de Sanders. Gage de confiance, le suivi relationnel et technique des éleveurs s’inscrirait dans la continuité.

Dès le départ, la nouvelle filiale interviendrait sur les productions d’aliments en porcs, volailles, canards et ruminants. Cette offre permettrait d’offrir un meilleur service de proximité aux éleveurs grâce au partage des expériences technologiques, l’optimisation des coûts logistiques et d’approvisionnement en matières premières. Elle présenterait un intérêt indéniable pour le renforcement des filières d’élevage du Sud-Ouest.

Christian Pèes, Président d’Euralis déclare : « Ce projet répond à notre engagement de développer les exploitations agricoles du territoire et le revenu de nos adhérents ».

« Ce rapprochement permettrait d’apporter, au plus grand nombre d’éleveurs, notre expertise des productions animales leur permettant de gagner en performance », complète Bernard Mahé, Directeur de Sanders.

 

Source : agro-media.fr avec Euralis, Fipso et Sanders

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend