Aller directement au contenu

Filière bio sécurisée : FRDP affirme ses valeurs!

Face à une niche très dynamique et des demandes croissantes, certaines entreprises historiques de la Bio craignent que le marché, une fois arrivé à maturité, génère l’arrivée de produits bio issus de filières non sécurisées. Afin de lutter contre cet éventuel effet pervers, la société FRDP, entreprise historique de la Bio, continue plus que jamais à cultiver ses valeurs …

Filière bio sécurisée : FRDP affirme ses valeurs!
Outre la surgélation qui est, à l’heure actuelle, la manière la plus respectueuse de conserver les propriétés des fruits et légumes, la véritable raison d’être de FRDP, reste la Bio.

Face à une niche très dynamique et des demandes croissantes, certaines entreprises historiques de la Bio craignent que le marché, une fois arrivé à maturité, génère l’arrivée de produits bio issus de filières non sécurisées.
Afin de lutter contre cet éventuel effet pervers, la société FRDP, entreprise historique de la Bio, continue plus que jamais à cultiver ses valeurs et à les clamer.

Le bio, un concept plus large que le «sans pesticides»

Créée il y a 23 ans à Avignon par Marc Montluçon, la société FRDP produit et commercialise des fruits et légumes surgelés bio, soit 20 000 tonnes de légumes par an et 350 tonnes de fruits
Si les oignons, les légumes verts, les carottes, les pommes de terre et les courgettes tiennent le haut de l’affiche, l’une des spécificités de FRDP est d’avoir une gamme étendue de plus de 40 légumes déclinés en différentes coupes et emballages dont les légumes oubliés. Et si l’entreprise se décrit comme «lilliputienne» sur le marché du surgelé, elle n’en reste pas moins très représentative sur celui du bio. En effet, son pdg et son directeur général et nouvel associé, Vincent Reveniault, œuvrent pour que le bio ne se résume pas au seul concept du sans pesticides, mais bel et bien à un état d’esprit, une véritable philosophie nécessitant des engagements et des valeurs fortes.

Gérer l’offre et la demande en respectant la Bio

Située entre le champ et l’industrie agroalimentaire, FRDP gère l’offre et la demande en travaillant avec des producteurs locaux mais aussi sur un axe Nord/Sud notamment avec la Belgique, la Hollande et l’Espagne, afin d’avoir les volumes de fruits et légumes nécessaires.
L’entreprise établie en général des contrats de plusieurs années avec les agriculteurs, car elle préfère «travailler sur du long terme avec eux».
Concernant la demande, FRDP propose une gamme de sachets de légumes surgelés en 600 gr et de fruits surgelés en 300gr sous la marque Bioregard, commercialisée dans les magasins Bio spécialisés.
Les volumes les plus importants vont vers les clients artisans ou industriels de l’agro-alimentaire basés en Europe. FRDP leur propose une gamme très large en fruits et légumes bio avec un stock permanent, ce qui lui permet d’être très réactive.

« La Bio, notre ADN! »

Outre la surgélation qui est, à l’heure actuelle, la manière la plus respectueuse de conserver les propriétés des fruits et légumes (Un petit pois est surgelé en moyenne, 4 heures après la récolte, les produits frais en magasin sont encore vendus 4 à 6 jours après la récolte), la véritable raison d’être de FRDP, reste la Bio.
«La Bio est effectivement dans notre ADN ! Et les industriels qui font appel à nous depuis 23 ans, veulent avant tout des filières bio sécurisées. Chez FRDP, nous connaissons parfaitement les parcelles ou sont produits nos légumes, car un suivi sur le terrain est très régulièrement effectué par notre équipe d’agronomes que nous avons renforcé en France et en Espagne.
Nos produits sont soumis à un programme d’analyses complet. Nous pouvons ainsi affirmer que 95% des lots que nous commercialisons sont contrôlés par des analyses pesticides mais aussi microbiologiques, métaux lourds etc) », ainsi nous sommes à même de garantir une grande sécurité à nos clients, explique Marc Montluçon.
Cependant le zéro pesticides n’est pas sa seule préoccupation, FRDP oeuvre à conserver une vision plus large du bio.
«La Bio possède en effet d’autres valeurs que le sans pesticides. Notre certification RSE «Bio Entreprise Durable» par Synabio et Ecocert, prouve notre engagement. La bio, c’est manger des produits de saison ! C’est aussi éviter de faire appel aux serres chauffées ou encore ne pas faire de culture hors sol mais de la culture plein champ» confirme le pdg de FRDP pour qui la vision de la bio concerne non seulement nos comportements envers l’environnement mais aussi la société, les droits de l’homme, les conditions de travail.
FRPD a pris ainsi un engagement fort en amont agricole en travaillant avec les producteurs sur une large gamme et à long terme. L’entreprise tente de créer et de faire vivre des filières solidaires, consciente que l’agriculture est un métier difficile, soumis à beaucoup d’aléas. C’est pourquoi FRDP accompagne les agriculteurs dans leur projet, en participant financièrement à l’investissement ou en avançant la trésorerie nécessaire avant récolte.
«Pour nous la bio, c’est aussi remettre plus d’humanité dans nos rapports avec les fournisseurs et les clients», explique Marc Montluçon.

Investissements et certifications

FRDP, avec ses partenaires de toujours en Espagne, a repris une usine de surgélation à Albacete en 2017 rebaptisée Campo Verde. Cette unité de production est idéalement située au beau milieu de la zone de production de légumes de pleins champs, dans le triangle Murcia, Alicante, Albacete
Au cours de l’année 2018 Campo Verde a investi plus de 2,5 millions d’Euros pour moderniser totalement le site. Ces investissements concernent la réfection de tous les sols et plafonds, et l’installation d’un nouveau blancheur, d’un calibreur de petits pois, d’un trieur optique de dernière génération et la création d’une chambre froide semi-automatique de 4 500 palettes.
Tous ces investissements nous ont permis d’obtenir la certification BRC au grade A dès la première année.
En 2019 Campo Verde va surgeler plus de 12 000 tonnes de légumes dont 2 000 tonnes de petits pois, 4 000 tonnes de maïs, 2 500 tonnes d’oignons et plus 1 500 tonnes de brocolis et chou-fleur sans oublier les légumes du Sud.
« Notre défi est de faire croitre notre entreprise, sans oublier les valeurs fondatrices de notre engagement», conclut Marc Montluçon.

Davantage d’informations sur FRDP et ses solutions surgelés Bio : ICI

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo
Les plus lus
Dossiers thématiques
Transport et logistique : Les nouveaux défis pour l'industrie agroalimentaire

La réduction de l'impact énergétique et environnemental est certainement le plus gros défi que l'industrie agroalimentaire doit relever pour ses opérations de logistique et ses transports de marchandises. Comment ? En optimisant la chaîne logistique par …

Equipements, process, emballage et conditionnement : Les nouveautés à connaître absolument en 2019!

Chaque année, les nouvelles applications et solutions sont présentées dans les différents salons professionnels nationaux et internationaux, à destination de l’agroalimentaire. Entre innovation et technologie, voici une petite compilation (non exhaustive) des nouveautés proposées en 2019, en équipements et process (partie 1), mais également en emballage et conditionnement (partie 2).

Boulangerie : Les nouvelles solutions pour les défis à venir

L'industrie est en train de changer, grâce à la numérisation et l'automatisation, l'évolution des habitudes alimentaires et les désirs des consommateurs, par une mobilité croissante, de nouveaux concepts de vente et la tendance vers des produits de qualité spéciale, individuels et élevés. Les normes et les tendances des prochaines années du secteur de la boulangerie sont définies. Les différents salons réunissant les boulangers, pâtissiers, …

Le snacking poursuit son ascension

Le snacking poursuit son ascension

Boissons, pizzas, sushis, salades, sandwiches… un univers dynamique qui répond aux nouvelles habitudes des Français : +10% en volume ! Près d’1 Panier …

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend