Aller directement au contenu

Fleury Michon opte pour des cassolettes en verre 100% recyclables grâce à un partenariat avec Verallia

Dans la poursuite de son engagement de réduction de l’impact de ses emballages, privilégiant les matériaux recyclables et réutilisables, Fleury Michon lance une nouvelle alternative aux cassolettes en grès : la cassolette en verre, une innovation majeure de Verallia.  Après le succès de ses barquettes bois, Fleury Michon veut aller plus loin et proposer de nouvelles alternatives toujours plus …

Fleury Michon opte pour des cassolettes en verre 100% recyclables grâce à un partenariat avec Verallia
Depuis avril, les Français peuvent ainsi retrouver en rayon une gamme de plats cuisinés Fleury Michon dans des cassolettes en verre. Cette innovation verrière aura nécessité trois ans de développement entre les deux entreprises qui ont fait face à différents défis techniques et de productions

Dans la poursuite de son engagement de réduction de l’impact de ses emballages, privilégiant les matériaux recyclables et réutilisables, Fleury Michon lance une nouvelle alternative aux cassolettes en grès : la cassolette en verre, une innovation majeure de Verallia. 

Après le succès de ses barquettes bois, Fleury Michon veut aller plus loin et proposer de nouvelles alternatives toujours plus innovantes à ses consommateurs. Cette année, le groupe familial vendéen propose une alternative en verre en collaboration avec Verallia, entreprise française spécialisée dans l’emballage pour les boissons et les produits alimentaires. 

Depuis avril, les Français peuvent ainsi retrouver en rayon une gamme de plats cuisinés Fleury Michon dans des cassolettes en verre. Le plat Noix de Saint Jacques et les trois Parmentiers de Joël Robuchon font partie des premiers plats proposés dans ces cassolettes en verre. D’autres projets sont à l’étude pour développer le verre sur ces gammes. 

Une innovation qui a nécessité trois ans de développement 

Cette innovation verrière aura nécessité trois ans de développement entre les deux entreprises qui ont fait face à différents défis techniques et de productions. Pour Verallia, la cassolette était un format atypique au diamètre large et à la production délicate. L’usine de Lagnieu (Ain) a mis son expertise au service du projet, afin de livrer deux formats (200ml et 400ml) à Fleury Michon. De son côté, Fleury Michon a dû adapter son processus de production en faisant évoluer ses lignes de dosage et ses processus de qualité pour proposer des contenants dans le respect des normes de sécurité alimentaire. 

«Cette innovation montre à nouveau que l’emballage en verre offre une réponse viable aux enjeux de développement durable des marques alimentaires, et est alignée avec les objectifs de Verallia de promouvoir ce matériau comme le plus durable pour l’emballage» salue Olivier Rousseau, Président de Verallia France. 

Une alternative pour proposer des emballages écoresponsables et 100% recyclables 

Fleury Michon entend aller dans le bon sens, c’est-à-dire vers un modèle alimentaire durable, de qualité et respectueux de l’environnement. L’étude publiée en 2020 par Insites consulting à la demande de la Fédération Européenne du Verre d’Emballage (FEVE) confirme l’intérêt des consommateurs européens pour des emballages alternatifs au plastique. Aujourd’hui, 91% d’entre eux recommandent le verre comme meilleur emballage à leur entourage. Ainsi, il était évident pour Fleury Michon de proposer une alternative en verre à ses plats cuisinés à la fois signe de qualité et d’écoresponsabilité. Avec la cassolette en verre, Fleury Michon fait un pas de plus vers des emballages écoresponsables et vers la réduction de l’utilisation du plastique. 

«Dès 2010, Fleury Michon s’est engagé dans une stratégie globale de la gestion de ses emballages, via notamment la réduction de la matière plastique. Pour nous, le « meilleur déchet », c’est celui que nous ne produisons pas. Après nos barquettes en bois, la cassolette en verre est une alternative supplémentaire proposée à nos consommateurs pour réduire notre impact environnemental et penser aux futures générations», explique Barbara Bidan, Directrice Communication et RSE de Fleury Michon. 

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend