Aller directement au contenu

Foodiverse investit 14 millions d’euros dans ses usines pour mener la «révolution saine» en Europe

Foodiverse, expert dans la préparation d’aliments frais et prêts à consommer, a consolidé son engagement à devenir le leader de la révolution saine en Europe, en investissant de manière significative dans ses usines ces deux dernières années. En particulier, elle a investi 14 millions d’euros dans de nouvelles lignes de production, ainsi que dans l’installation de nouveaux outils et …

Foodiverse investit 14 millions d’euros dans ses usines pour mener la «révolution saine» en Europe
Foodiverse a investi 14 millions d’euros dans de nouvelles lignes de production, ainsi que dans l’installation de nouveaux outils et processus pour aider au contrôle qualité et à l’efficacité.

Foodiverse, expert dans la préparation d’aliments frais et prêts à consommer, a consolidé son engagement à devenir le leader de la révolution saine en Europe, en investissant de manière significative dans ses usines ces deux dernières années. En particulier, elle a investi 14 millions d’euros dans de nouvelles lignes de production, ainsi que dans l’installation de nouveaux outils et processus pour aider au contrôle qualité et à l’efficacité, dans le cadre de son projet global «Growing». Ce faisant, le groupe a réaffirmé son engagement à poursuivre sa croissance à travers l’Europe, dans le cadre de sa stratégie d’entreprise basée sur le développement commercial et un positionnement amélioré sur de nouveaux marchés, pays et clients à travers des produits innovants et tendances. «Notre engagement est solide. Nous voulons être l’entreprise incontournable des consommateurs européens à la recherche de produits frais et sains. Un investissement continu nous permet d’être plus compétitifs et de répondre rapidement et en toute sécurité aux besoins des clients et des consommateurs en termes de volume, de qualité, d’innovation et de durabilité», déclare Rafael Boix, PDG de Foodiverse.

La sécurité alimentaire avant tout

Parmi les principaux investissements réalisés au cours de la période 2019-2020, il y a la mise en place de laboratoires de contrôle qualité internes dans les usines de Thurländer (Allemagne), Josef Müller Gemüse (Suisse) et Novanatura (Italie). Les nouveaux laboratoires, qui ont vu un investissement global de 400 000 euros, sont équipés de dispositifs d’analyse des micro-organismes par PCR, permettant un contrôle qualité des produits dans l’usine elle-même, avant d’être livrés aux clients. Cet investissement s’inscrit dans le cadre du projet global «Safetyshield» et a renforcé et standardisé les procédures au niveau du groupe en matière de sécurité alimentaire et de qualité.

Par ailleurs, le groupe a concentré ses investissements ces deux dernières années sur l’augmentation de la capacité de production de ses usines, avec l’installation de nouvelles lignes de traitement modernes et performantes, ainsi que des lignes de développement de nouveaux produits, le tout dans le cadre de la Projet «innovActive». En particulier, les investissements réalisés dans l’usine allemande de Thurländer (6 millions d’euros) vont de pair avec l’innovation et la croissance. En conséquence, une nouvelle installation a été construite pour la préparation de salades en sac, un tout nouveau format pour l’usine, et une ligne a été installée pour la production de salades super fraîches dans des emballages biodégradables. En termes de volume et d’efficacité, une nouvelle ligne de production a également été installée pour les plateaux, une autre ligne pour les carottes et de nouveaux équipements ont été acquis pour le scellage et le conditionnement. Ces améliorations ont permis une augmentation de la capacité de production et de l’innovation dans l’usine allemande, et de nouveaux produits sous forme de sacs ont été introduits et sont actuellement distribués aux clients en Allemagne et en Europe du Nord.

Plus de flexibilité et de polyvalence en Espagne

De son côté, l’usine suisse de Josef Müller Gemüse a construit de nouvelles installations dédiées à la production de fruits pré-coupés, ce qui signifie que sa capacité de production a doublé dans cette catégorie. Séparées du traitement de la salade et dans des conditions d’hygiène et de santé spécialement adaptées, les nouvelles installations offrent une technologie de pointe qui offre une plus grande polyvalence, efficacité et contrôle des processus. En outre, différents aspects liés à la sécurité et à la qualité des aliments ont été améliorés. Au total, l’investissement a atteint 4 millions d’euros.

Enfin, dans l’usine italienne de Novanatura, un investissement de 1 million d’euros a été réalisé pour élargir la gamme de produits proposés, avec l’installation d’une ligne de préparation de salades au format bol. De cette manière, la société est entrée dans la catégorie qui mène la croissance des aliments prêts-à-manger sur le marché italien et elle a introduit sa propre marque, Sun & Vegs.

Sur la période 2019-2020, des investissements ont été réalisés à hauteur de 2 millions d’euros dans les usines de prêt-à-manger du groupe en Espagne. Les principaux postes du bilan ont été destinés à offrir aux installations une plus grande flexibilité et polyvalence pour répondre aux besoins des nouveaux clients, et de nouvelles lignes de production de nouveaux produits et formats ont été installées. En outre, les investissements sont restés stables au sein du projet mondial eSHARE pour la transformation numérique, dans des projets liés à la numérisation et à l’automatisation des processus dans toutes les usines du groupe.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend