Aller directement au contenu

Glassman Europe 2019 : Le verre revient en force

En France, l’industrie du verre représente 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 4,6 millions de tonnes fabriquées par an. La région Auvergne-Rhône-Alpes, où se déroulera le salon Glassman Europe, contribue fortement à cette activité avec environ 1 million de tonnes par an. Sept verreries sur les 25 présentes en France sont rhônalpines. Le secteur emploie environ 4 000 …

Glassman Europe 2019 : Le verre revient en force
Cet événement international rassemble la filière industrielle de l’emballage en verre et présente l’offre technique de pointe d’un secteur qui produit un matériau 100% recyclable.

En France, l’industrie du verre représente 3,8 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour 4,6 millions de tonnes fabriquées par an. La région Auvergne-Rhône-Alpes, où se déroulera le salon Glassman Europe, contribue fortement à cette activité avec environ 1 million de tonnes par an. Sept verreries sur les 25 présentes en France sont rhônalpines. Le secteur emploie environ 4 000 salariés permanents pour 12 000 emplois indirects dans la région.

Le verre, une réponse à la dépendance au plastique à usage unique

Pour promouvoir le verre, Glassman Europe 2019, se tiendra à Lyon les 17 et 18 septembre 2019. Objectif : aider les fabricants à voir comment l’industrie du verre peut lutter contre la dépendance à l’égard du plastique à usage unique.
Cet événement international rassemble la filière industrielle de l’emballage en verre et présente l’offre technique de pointe d’un secteur qui produit un matériau 100% recyclable. C’est à la fois un salon, avec une cinquantaine d’exposants, et un congrès où se rencontrent experts internationaux, fabricants et utilisateurs du verre d’emballage.
L’événement se déplace dans les différents continents car le verre d’emballage est universel. En Europe, le choix de Lyon s’est imposé depuis 2005 car un grand nombre de fournisseurs de technologie, importants pour la filière, sont implantés en région lyonnaise. Plusieurs usines de fabrication de verre se trouvent à proximité. La précédente édition, en septembre 2017, a accueilli 831 visiteurs à la Cité Centre de Congrès de Lyon.

Accent mis sur la durabilité des produits en verre

«Pour cette édition 2019, l’accent sera mis sur la durabilité des produits en verre, avec une référence particulière à la pollution de nos océans et de la planète dans son ensemble causée par les matériaux plastiques. L’un des principaux avantages du verre de conteneur réside dans sa capacité à s’inscrire dans une économie circulaire, mais comment inciter davantage de fabricants de produits alimentaires et de boissons à utiliser le verre comme solution d’emballage plus durable ? », interroge Greg Morris, rédacteur en chef du magazine Glass International et organisateur des conférences de Glassman.
L’un des atouts du verre d’emballage est de s’inscrire pleinement dans une boucle d’économie circulaire. C’est le modèle parfait d’une économie circulaire en boucle fermée. Le calcin, verre issu de la collecte, est la première matière première des verriers.
L’ensemble de l’organisation industrielle est optimisé pour un recyclage de proximité.
Le taux de recyclage du verre d’emballage atteint les 74% en Europe selon la Fédération Européenne du Verre d’Emballage (FEVE).
Aujourd’hui, plus de 12 millions de tonnes sont recyclées en boucle fermée, faisant de l’industrie du verre d’emballage un modèle d’économie circulaire. Depuis 1995, date à laquelle il était de 40 %, ce chiffre augmente continuellement.
En France, 2,7 millions de tonnes de verre sont consommées chaque année et 30 kilos d’emballages en verre sont recyclés par habitant.
En elle-même, l’industrie du verre a accompli d’importants progrès en matière de respect de l’environnement, par exemple l’usage de filtres pour diminuer les rejets polluants, des fours plus efficients, la récupération et le recyclage de matières premières.

Attirer des femmes dans la filière verre pour diversifier les talents

Comme d’autres industries, celle du verre d’emballage se montre soucieuse d’attirer des femmes au sein de cette filière méconnue. Certaines conférences mettront en lumière le rôle que certaines femmes y jouent déjà et débattront des moyens d’encourager davantage de personnes à faire carrière dans l’industrie de la fabrication du verre.
Le thème plus général de la pénurie de talents, de la manière de rendre également le secteur plus attrayant pour les jeunes, sera également abordé.

Industrie 4.0 : la numérisation de la production de verre

Chaque année, le salon explore tout particulièrement aussi les domaines de l’innovation, avec depuis deux ans des conférences sur le concept d’industrie 4.0, c’est-à-dire la numérisation dans les process d’industrie du verre.
La conférence plénière proposera le sujet : Qu’est-ce que l’industrie 4.0 et comment peut-elle aider l’industrie mondiale du verre à atteindre une plus grande efficacité ?
Cette conférence gratuite s’adresse autant aux producteurs de verre plat (construction) que de verre creux (emballage), ainsi qu’aux consultants intéressés par les nouveaux business models, les systèmes d’information, l’efficacité énergétique et la sécurité des installations.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend