Aller directement au contenu

Global Bioenergies adapte son procédé bio-isobutène au saccharose

Global Bioenergies a annoncé que son procédé bio-isobutène, développé dans un premier temps sur base glucose, est maintenant adapté à l’utilisation de saccharose, le composant principal de la canne à sucre et de la betterave.

Global Bioenergies adapte son procédé bio-isobutène au saccharose
Des résultats 2015 de haut niveau qui traduisent l’engagement mutuel de Cristal Union et de ses planteurs en faveur d’une culture de la betterave sucrière verte.

Cette adaptation du procédé au saccharose était la première cible technique définie dans le cadre de IBN-One, la société de projet co-détenue par Global Bioenergies et Cristal Union. L’objectif est de construire et d’exploiter d’ici 2018 la première usine de pleine taille pour convertir des betteraves en 50 000 tonnes d’isobutène renouvelable.

Le saccharose comme nouvelle ressource industrielle ?

Global Bioenergies développe depuis 2008 un procédé innovant pour convertir les ressources renouvelables en isobutène, une des principales molécules de la pétrochimie, ayant des applications dans les carburants et dans les matériaux. Alors que 15 millions de tonnes d’isobutène sont produites chaque année à partir de pétrole, Global Bioenergies développe un procédé pour produire cette même molécule à partir de glucose. Le glucose est une ressource industrielle dérivée des céréales (maïs, blé), de pommes de terre ou du manioc.

La betterave et la canne à sucre contiennent un autre sucre, le saccharose. Alors que les levures utilisent naturellement le saccharose, les bactéries, comme Escherichia coli, consomment principalement du glucose. Le procédé Bio-Isobutène de Global Bioeneriges est basé sur cette bactérie, Escherichia coli, la mieux adaptée aux travaux de biologie synthétique et également connue pour sa robustesse en conditions industrielles.

Un projet né de l’union de Global Bioenergies et Cristal Union

La société s’est principalement focalisée jusqu’ici sur l’implantation d’une voie de production d’isobutène dans le microorganisme, mais développe maintenant de nouveaux modules biologiques pour diversifier les ressources compatibles avec le procédé. Global Bioenergies annonce avoir modifié sa souche de production par une approche de biologie synthétique, de façon à permettre l’utilisation de saccharose.

Global Bioenergies et Cristal Union co-détiennent une société de projet (IBN-One) ayant pour mission de construire et d’exploiter la première usine commerciale de bio-isobutène. L’usine convertira chaque année du saccharose de betteraves en 50 000 tonnes de bio-isobutène. Pour ce projet en particulier, développer une souche de production acceptant le saccharose constituait une étape clé.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend