Aller directement au contenu

Guerre des prix : deux grands noms de la grande distribution épinglés par la justice

La guerre des prix fait toujours rage et les premiers assignations en justice sont tombées, elles concernent deux grands noms de la grande distribution.

Guerre des prix : deux grands noms de la grande distribution épinglés par la justice
D’après une enquête de Trace One, les marques de distributeurs (MDD) ont le vent en poupe à l’approche des fêtes de fin d’année…

La guerre des prix dans la grande distribution a pris un nouveau tournant avec la Loi Macron. Deux grands noms de la grande distribution ont été assignés par les services de la répression des fraudes en raison des pressions auraient exercé sur leurs fournisseurs pour faire encore baisser leurs prix. L’information est signée AFP qui ne précise pas qui sont ces deux grands noms.

La répression des fraudes ne plaisante plus avec les enseignes de grande distribution et a assigné deux grands noms de la grande distribution pour leurs pratiques commerciales vis-à-vis de leurs fournisseurs, les industries agroalimentaires, d’après des informations de l’AFP qui cite des sources proches du dossier.

Intermarché et Leclerc boycottent la rencontre

Pourtant, le gouvernement ne lésine pas sur les efforts de conciliations et la semaine dernière, une nouvelle réunion devait tenter d’éteindre l’incendie entre les enseignes de la grande distribution, les industriels de l’agroalimentaire et les agriculteurs, l’idée étant de sortir un point d’accord au milieu de la course aux prix bas qui n’en finit plus. Mais tout ne s’est pas exactement passé comme prévu : Leclerc et Intermarché ont boycotté la rencontre pour protester contre un amendement de la loi Macron qui n’en finit plus de diviser.

A l’issue de la réunion, la Direction de la répression des fraudes (DGCCRF) décide d’assigner deux enseignes, restées anonymes, selon l’Ania et la FNSEA.

« 15 jours pour arrêter le massacre »

L’association des industries agroalimentaires (Ania) ne ressort pas entièrement satisfaite de la réunion. « Il reste 15 jours pour arrêter le massacre » de la guerre aux prix bas, a déclaré son porte-parole à l’AFP. En attendant, lavis de l’Autorité de la concurrence sur le rapprochement de certaines enseignes pour leurs achats sera rendu en mars, a rappelé Stéphane Le Foll, ministre de l’Agriculture et de l’Agroalimentaire.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse

Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend