Aller directement au contenu

Huile : Hong Kong en alerte après la découverte de 243 tonnes d’huiles frelatées

Ce sont au moins 243 tonnes d'huiles frelatées qui sont perdus dans les étals des échoppes et des restaurants taïwanais mettant le pays en alerte et les autorités sanitaires en guerre.

Huile : Hong Kong en alerte après la découverte de 243 tonnes d’huiles frelatées
Des huiles frelatées vendues en masse à Hong Kong inquiètent les autorités sanitaires locales et les analyses s’enchaînent.

Les autorités sanitaires hongkongaises ont du pain sur la planche après la découverte de 243 tonnes d’huiles frelatées dans une usine locale. De l’huile recyclée mélangée à de l’huile de saindoux et revendue au géant de la production d’huile Chan Guann Co a, en effet, été découverte et une partie d’entre elle pourrait déjà se retrouver sur les étals.

L’information est signée l’AFP, Hong Kong est en état d’alerte après que les autorités sanitaires locales aient découvert 243 tonnes d’huiles frelatées.

L’huile proviendrait d’une usine de Taïwan qui aurait joué aux apprentis sorciers et mélangé de l’huile recyclée à de l’huile de saindoux. L’huile en cause a été revendue à une chaîne de supermarchés sous l’étiquette du leader taïwanais de la production d’huiles alimentaires : Chang Guann Co. Sans délai, le propriétaire de l’usine, Kuo Lieh-chen, a été arrêté et placé en détention provisoire.

De l’huile déjà revendue dans les magasins, boulangeries et restaurants

L’huile sortait directement de friteuses et de collecteurs de graisse, le tout était mélangé à de l’huile de saindoux. Près de 900 restaurants et boulangeries de Taïwan auraient été livrés.

Pour l’heure, l’enquête se poursuit et Chang Guann Co s’est fendu d’un communiqué d’excuses auprès des consommateurs lésés. Le leader de l’huile Hongkongais a, néanmoins, tenu à rappeler qu’il ne connaissait pas la provenance des matières grasses réceptionnées, de quoi relancer les débats sur l’étiquetage.

Une série de prélèvements lancée

Le département hongkongais est lui en branle-bas de combat. Les prélèvements continus dans la capitale taïwanaise.de l’alimentation et de l’hygiène environnementale procédait à des prélèvements à des fins d’analyses.

« Quand nous avons pris connaissance du problème, nous avons tenté de contacté les entreprises agroalimentaires telles que les importateurs et les boulangeries », a déclaré Philip Ho, un de ses responsables de l’autorité sanitaire.

En attendant, les hongkongais prennent des mesures et Chang Guann Co perd petit à petit des clients.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend