Aller directement au contenu

InVivo Trading : retour sur les 40 ans de « l’engagement coopératif »

Les coopératives céréalières par leur capacité à créer un opérateur français de référence à l’exportation ont ouvert de nouveaux débouchés à leurs adhérents agriculteurs. 

InVivo Trading : retour sur les 40 ans de « l’engagement coopératif »
Déterminé à ouvrir de nouvelles voies pour relever les défis de l’agroalimentaire 4.0, InVivo, accélère la transformation numérique de ses métiers, au service du monde agricole.

Plus de 9 millions de tonnes de grains d’origine France ont été exportées sur la campagne 2015-2016 par InVivo Trading, dont 2,2 millions de tonnes lui ont été confiées au titre des « Engagements », un contrat inédit mis en place il y a 40 ans au moment où les coopératives céréalières décidaient de s’unir pour développer les exportations françaises de blé.

« Si la politique des engagements, qui régit la relation entre lnVivo Trading et ses coopératives partenaires, garde toute sa pertinence, 40 ans après sa création, c’est d’abord parce qu’elle apporte une valeur ajoutée aux différentes parties prenantes : les coopératives et leurs adhérents, les clients et les partenaires d’InVivo Trading. Et qu’elle a su évoluer avec son temps », indique d’emblée Stéphane Bernhard, directeur d’InVivo Trading.

Les engagements d’InVivo Trading : une triple garantie

L’Engagement représente un pourcentage de la collecte et devient une condition d’adhésion à la structure. Les coopératives matérialisent leur engagement en livrant 3 % minimum de leur collecte, mais la plupart dépassent 10 %. Charge à InVivo Trading d’en assurer la commercialisation et de rémunérer les coopératives en fonction des options qu’elles auront choisies.

Les engagements offrent aux coopératives une triple garantie : un débouché physique de la marchandise, une construction de prix en adéquation avec leur offre commerciale terrain, une absence de risque de contrepartie car celui-ci est assumé par InVivo Trading. Si les coopératives céréalières ont fusionné ou se sont concentrées autour d’unions régionales de commercialisation, les volumes de grains confiés à InVivo Trading au titre des engagements ont augmenté régulièrement, passant de 660 000 tonnes de grains, du blé pour l’essentiel en 1976 à 2,2 millions de tonnes en 2016.

Répondre aux attentes des clients

« Nous revendiquons ce modèle fort et unique à l’international pour offrir encore plus de garanties à nos coopératives engagées mais aussi à nos clients », confie Geoffroy Gaillard, responsable des engagements chez InVivo Trading. Cette relation contractuelle entre les coopératives et leur union nationale est un atout apprécié des clients d’InVivo Trading. Ayant un accès direct aux grains des agriculteurs via les coopératives, InVivo Trading joue un rôle majeur dans la centralisation de la collecte française disponible à l’export et l’animation de marché. La société est ainsi en capacité d’être présente en permanence sur les marchés et d’assurer à ses clients une régularité d’offres commerciales répondant à leurs attentes quantitatives et qualitatives.

InVivo Trading, premier exportateur français de blé, ambitionne de devenir un acteur de référence en Europe en approfondissant sa stratégie multi-origine et multi-destination par l’internationalisation et la signature de partenariats à l’international, tels ceux récemment conclus avec les groupes coopératifs Zen-Noh au Japon et Aca en Argentine.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend