Aller directement au contenu

Japon : alerte au bœuf radioactif !

Les japonais ont de quoi se méfier de ce qu’ils mangent : des distributeurs locaux ont reconnu avoir vendu de la viande de bœuf ayant été nourri avec des aliments contaminés par les retombées radioactives de Fukushima. En effet, entre le 27 avril et le 20 juin 2011 plus de 300 kg de bœuf contaminé au césium ont ainsi …

Les japonais ont de quoi se méfier de ce qu’ils mangent : des distributeurs locaux ont reconnu avoir vendu de la viande de bœuf ayant été nourri avec des aliments contaminés par les retombées radioactives de Fukushima. En effet, entre le 27 avril et le 20 juin 2011 plus de 300 kg de bœuf contaminé au césium ont ainsi été écoulés. Le ministre japonais en charge de la crise nucléaire a aussitôt tenté de rassurer les consommateurs en annonçant qu’il allait « interdire les livraisons de bœuf ». De même, une responsable du ministère de l’Agriculture chinois a affirmé que manger ponctuellement de la viande radioactive n’avait aucun impact sur la santé. Mais le mal est fait et la psychose s’installe sur l’archipel. La semaine dernière, lors d’un contrôle réalisé auprès de onze bovins dans une usine de transformation de Tokyo, des taux six fois supérieurs à la limite autorisée avaient été relevés : 3 200 becquerels contre 500 au maximum. Ces animaux provenaient d’une ferme située en-dehors du périmètre d’exclusion défini autour de la centrale nucléaire, et l’éleveur avait déclaré que ses bêtes n’avaient pas été nourries avec des aliments contaminés. Pourtant, il a du revoir sa copie lorsque des tests ont mis en évidence des taux de césium radioactif 56 fois supérieurs aux normales dans son foin ! Il a alors reconnu l’avoir laissé à l’air libre, exposé aux retombées radioactives de la centrale. La même situation s’est reproduite à plusieurs reprises et les viandes contaminées ont été distribuées sur l’ensemble du territoire japonais. Une affaire qui n’est pas sans rappeler celle du thé radioactif en provenance du Japon, qui avait été bloqué puis détruit lors de son arrivée sur le territoire français.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend