Aller directement au contenu

Japon : du plastique retrouvé dans les nuggets de McDonald’s

McDonald's connaît une nouvelle mauvaise passe en Asie. C'est, une fois encore, au Japon que ça se passe : du plastique dans les nuggets.

Japon : du plastique retrouvé dans les nuggets de McDonald’s
Au Japon, du plastique a été retrouvé dans des nuggets, rouvrant les débats sur la sécurité sanitaire dans les fast foods de la firme.

Comme si cette histoire de pénurie de frites et de viande avariée ne suffisait pas à McDonald’s Japon, voilà qu’un nouveau scandale alimentaire se profile chez le géant de la restauration rapide dans l’archipel. Cette fois, ce sont des nuggets au poulet vendus dans un fast-food qui posent problème : ce week-end, des clients ont découvert que certaines pièces contenaient… du plastique dans leur garniture.

Petite surprise moyennement agréable pour des clients d’un restaurant McDonald’s de la ville de Misawa au Japon quand ils se sont aperçus que leurs nuggets de poulet contenaient… du plastique. Non-comestible évidemment.

Des nuggets fabriqués en Thaïlande

Avertie, la direction japonaise de la firme a décidé de retirer le produit de tous ses restaurants livrés par l’usine incriminée : une usine thaïlandaise. Une enquête a immédiatement été ouverte, afin de déterminer comment ces résidus de plastique s’étaient retrouvés dans la garniture des nuggets. En attendant, c’est une énième mauvaise passe pour la firme américaine en Asie.

La dernière en date pouvait faire sourire : pas assez de frites sur l’archipel et des clients rationnés. Bien que cela paraisse presque fou, cela n’était en rien dû à des usines locales ou à quelconque scandale sanitaire mais à une grève aux Etats-Unis, qui bloquait les exportations. Mais d’autres avant encore, faisait faire la grimace.

Des scandales sanitaires à répétition…

L’été dernier, c’est tout le continent asiatique qui était atterré d’apprendre que la viande servie par (entre autres) McDonald’s n’était pas forcément fraîche : en cause, un sous-traitant taïwanais cette fois qui mélangeait allègrement viande frâiche et avariée pour faire quelques économies semble-t-il. Là, le coup était rude pour l’image de la marque et les fréquentations et ventes chez McDonald’s avaient alors chuté de plus de 9%.

Cette fois-ci, les morceaux de plastique pourraient bien être fatals à la firme de fast-food et lui faire lever l’ancre en Asie, où malgré l’engouement des consommateurs, les scandales alimentaires ne sont guère appréciés… Affaire à suivre.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend