Aller directement au contenu

José Lopez, Nestlé, « la qualité se mesure dès le tout premier maillon ».

Le magazine Management propose une interview de M. José Lopez, vice-président exécutif du groupe Nestlé, qui supervise les activités de production générant 90 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

Le magazine Management propose une interview de M. José Lopez, vice-président exécutif du groupe Nestlé, qui supervise les activités de production générant 90 milliards d’euros de chiffre d’affaires.

En effet, M. Lopez a, sous sa responsabilité, 443 usines, plus de 50 milliards d’euros d’achats, le contrôle qualité, la sécurité sanitaire des aliments et toute la chaîne d’approvisionnement des 6 000 marques du groupe Nestlé.

Lors de l’interview accordée au Management, José Lopez expliquait comment il garantissait totalement la sécurité du milliard de produits que Nestlé vends chaque jour : « L’ensemble du contrôle qualité est centralisé au siège : c’est une responsabilité qu’on ne délègue pas ».

M. Lopez précisait notamment que « le temps du contrôle en bout de chaîne [était] révolu », et que « la qualité se mesure dès le tout premier maillon, c’est-à-dire la semence des céréales ou l’embryon du bétail qui produira le lait. ». Pour cela, Nestlé s’appuie sur « des systèmes informatiques puissants qui garantissent partout une entière traçabilité ».

Interrogé également sur les améliorations apportées dans les usines de Nestlé, le vice-président exécutif du groupe agroalimentaire expliquait qu’il n’y avait plus de « démarrage de production avec une montée en puissance progressive ».

« Avant de lancer un produit, nous accomplissons désormais un énorme travail de préparation ». L’objectif de ce travail, qui peut durer deux ans, est d’être en capacité maximale de production dès le démarrage. « Nous avons expérimenté cette méthode récemment à l’usine de Dieppe, dans le cadre du lancement du nouveau format de bocal Nescafé Gold, grâce à des tests très complets, portant même sur le convoyage des produits. Cela permet de réduire les pertes et d’obtenir des retours sur investissement rapides, en dressant des plans commerciaux plus fiables et réalistes ».

Enfin, le Management interrogeait M. Lopez sur les relations de Nestlé avec ses distributeurs. A cela, José Lopez répondait que l’ambition du groupe était « de devenir le fournisseur préféré des distributeurs ». « Cela se traduit surtout par une plus grande capacité à collaborer pour satisfaire le consommateur ». Actuellement, Nestlé travaille avec ses distributeurs sur la problématique des ruptures de stock. « Des collaborateurs de Nestlé travaillent à demeure dans les centrales d’achats des distributeurs pour mieux identifier ces erreurs et mettre en place des solutions communes de long terme. »

 

Source : agro-media.fr avec Management (Francis Lecompte)

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend