Aller directement au contenu

Kraft Foods France supprime 190 postes.

Suite à son achat de Cadbury, Kraft a décidé de restructurer ses activités françaises (café, chocolat, biscuit, fromage et confiserie) en une organisation unique. Ainsi, 190 personnes vont être licenciées, alors que 95 nouveaux postes vont être créés.

Suite à son achat de Cadbury, Kraft a décidé de restructurer ses activités françaises (café, chocolat, biscuit, fromage et confiserie) en une organisation unique. Ainsi, 190 personnes vont être licenciées, alors que 95 nouveaux postes vont être créés. L’entreprise minimise ainsi les dégâts : « compte tenu de l’existence de 54 postes vacants, le bilan net d’emplois concernés pourrait être de 41 postes sur un effectif total de plus de 4900 personnes ». Kraft vise d’ores et déjà d’aligner l’organisation de sa filière française sur le modèle européen afin de gagner 1% de plus en croissance organique chaque année. Néanmoins, aucune fermeture de site n’est prévue, seuls les sièges sociaux sont touchés par ce projet d’intégration présenté le 25 mai 2011.

La FGTA-FO déplore cette stratégie : « après avoir racheté Lu et Cadbury (…) Kraft Foods leur applique son mode opératoire habituel : acquisition, restructuration, regroupement et licenciement ». Le syndicat a ajouté que 89 salariés des entrepôts de Moissy-Cramayel (77) et de Satolas (38) allaient être transférés de Kraft Foods à leur sous-traitant FM Logistic.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Croissance mondiale pour le snacking
Croissance mondiale pour le snacking

Les habitudes de consommation et les attentes en termes de snacking ont-elle changé avec la pandémie liée au Covid-19? «La crise de la …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend