Aller directement au contenu

Kraft Foods pèse de plus en plus lourd dans l’agroalimentaire mondial.

Le poids-lourd de l’agroalimentaire américain, Kraft Foods, a publié hier un bénéfice en hausse de 22% pour le troisième trimestre, culminant à 922 millions de dollars. Cela revient hors éléments exceptionnels à 58 cents par action, soit plus que les 55 cents prévus par les analystes.

Le poids-lourd de l’agroalimentaire américain, Kraft Foods, a publié hier un bénéfice en hausse de 22% pour le troisième trimestre, culminant à 922 millions de dollars. Cela revient hors éléments exceptionnels à 58 cents par action, soit plus que les 55 cents prévus par les analystes. De même, le chiffre d’affaires affiché par le groupe s’établit à 13,2 milliards de dollars, soit une progression de 11,5%, supérieure à nouveau aux prévisions (12,8 milliards de dollars).

 

La PDG du groupe, Irene Rosenfeld, s’est félicitée dans un communiqué : « Nos investissements en marketing et en nouveaux produits continuent d’entraîner une croissance de bonne qualité et des parts de marché solides. Et nous avons accompli ceci malgré notre décision d’augmenter nettement les prix pour compenser la hausse record des coûts ».

On se réjouit donc au sein de Kraft Foods, et la PDG a estimé que son entreprise restait « dans les temps pour lancer deux entreprises parmi les premières de leur secteur dans l’année à venir ». Il faut en effet rappeler que Kraft Foods va très prochainement se scinder en deux entités, l’une regroupant les snacks et biscuits du groupe, l’autre étant dédiée aux marques d’épicerie principalement commercialisées aux Etats-Unis. 

 

Grâce à ces résultats « solides » sur le troisième trimestre, le géant agroalimentaire américain a revu ses objectifs à la hausse et a ainsi relevé sa prévision de croissance pour son chiffre d’affaires organique en 2011 à « au moins 6% » alors qu’auparavant était annoncé seulement « au moins 5% ». De fait, Kraft Foods anticipe un bénéfice par action hors éléments exceptionnels d’ « au moins 2,27 dollars », contre « au moins 2,25 dollars » précédemment. Une belle performance.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend