Aller directement au contenu

L’avenir des salariés du siège de Doux en débat aujourd’hui.

Comme le relate Ouest France dans un article paru ce jour, la direction du groupe agroalimentaire Doux, les administrateurs judiciaires, les syndicats et représentants du personnel ont rendez-vous pour un Comité central d’entreprise

Comme le relate Ouest France dans un article paru ce jour, la direction du groupe agroalimentaire Doux, les administrateurs judiciaires, les syndicats et représentants du personnel ont rendez-vous pour un Comité central d’entreprise (CCE) qui s’annonce tendu. En effet, comme le rappelle Ouest France, le menu du jour traitera des nouvelles restructurations et de la suppression de postes administratifs au siège de Châteaulin.

L’avenir des salariés du siège administratif du groupe Doux se joue donc en partie ce matin, sachant que 20 des 160 employés de Châteaulin ont déjà déposé leur démission. Seuls 60 postes devraient être conservés.

Ouest France précise également que « les inquiétudes concernent également l’atelier coproduits farine qui, mis en vente en juin, tourne au ralenti. Aucun emploi n’y a été supprimé pour le moment mais une réorganisation devrait être effectuée d’ici à la semaine prochaine ».

 

Source : agro-media.fr avec Ouest France

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend