Aller directement au contenu

La bonne santé financière du volailler Doux se confirme

Doux va mieux et le fait savoir ! Le volailler breton va même pouvoir reverser des primes aux éleveurs.

La bonne santé financière du volailler Doux se confirme
Doux renoue avec les bénéfices depuis l’année dernière et cela s’est confirmé au premier trimestre de 2015.

Engagé sur les chemins de la relance, le groupe Doux a renoué avec les bénéfices. Après une belle année 2014 et l’embauche qui a suivie en janvier dernier, les résultats du premier trimestre témoignent de la bonne santé du volailler, qui a même décidé de verser des primes à ses éleveurs.

Des bénéfices et des primes reversées aux éleveurs

120 millions d’euros. C’est la somme correspondant au chiffre d’affaires réalisé par le groupe Doux au premier trimestre de l’année 2014. D’après nos confrères de Ouest-France présent à la conférence de presse du volailler, des primes de 11 euros la tonne vont même être reversées aux éleveurs qui avaient été aussi touchés par les difficultés que traversées Doux en 2013.

Par ailleurs, Doux a investi 27 millions d’euros depuis 2013 pour moderniser ses installations, un investissement payant. 10 millions d’euros sont prévus à l’investissement en 2015, ce qui permettrait cette fois de booster les volumes de production du groupe volailler. Un bel exemple de redressement abouti.

ParLa rédaction
Dossiers Thématiques
Dossiers d’Analyse
Inuline, ingrédient à l’honneur
Inuline, ingrédient à l’honneur

«10 tendances clés en matière d’alimentation, de nutrition et de santé 2020», tel est l’intitulé du nouveau rapport de New Nutrition Business qui fournit …

En vidéo

Vous êtes hors ligne

Send this to a friend